2012

2012-10-12 - Info médias HC - Déplacement de M. Jean-Pierre Laflaquière, Haut-Commissaire de la République à Reao, Gambier et Makemo du 10 au 12 octobre 2012

 
 

 

Lors de la rencontre organisée à Rangiroa le 14 septembre 2012, plusieurs maires des Tuamotu-Gambier avaient fait connaître au Haut-Commissaire leurs difficultés liées à l'éloignement et à l'isolement. La mission, qui a amené le Haut-Commissaire à visiter du 10 au 12 octobre derniers pour la première fois la commune la plus à l'est de l'archipel des Tuamotu (Reao), ainsi que l'archipel des Gambier, avait pour objectif d'appréhender au mieux l'ensemble de ces difficultés, ainsi que de visiter les infrastructures devenues essentielles pour les habitants des îles souvent très éloignées et que l'Etat finance en totale partenariat avec le Pays et les communes (abris de survie, constructions scolaires, centrales hybrides, création des services municipaux d'eau potable...). Jean-Pierre Laflaquière s’est  déplacé également à Makemo, commune du centre des Tuamotu, dont la dernière visite d'un Haut-Commissaire remonte à plus de trois ans et où il a pu constater l'avancée des travaux réalisés par la commune. Malgré une blessure au pied, le Haut-Commissaire a tenu à ne pas reporter cette visite.

Le Haut-Commissaire était accompagné des services de l'Etat qui appuient techniquement les communes dans leurs réalisations (la subdivision administrative des Tuamotu-Gambier et la Direction de l’Ingénierie Publique et des Affaires Communales en charge des travaux du restaurant scolaire de Rikitea et de l'école-abri de Makemo), ainsi que par la gendarmerie pour aborder les questions liées à la sécurité et à la protection des populations. A cette occasion, deux commandants de brigade ont été installés à leur poste.

Première visite officielle du Haut-Commissaire à Reao

Le Haut-Commissaire a commencé sa visite par la centrale hybride qui a été financée à 75% par l’Etat dans le cadre du Fonds Exceptionnel d’Investissement (FEI) en 2009. Opérationnelle depuis 2010, la centrale est composée de 564 panneaux solaires et d’un groupe électrogène qui prend le relais dès lors que l’énergie solaire n’est plus suffisante pour alimenter le réseau de l’atoll. Cette centrale a permis de réduire de 80% la consommation de carburant.

Jean-Pierre Laflaquière s’est ensuite rendu à l’abri de survie qui permettra de protéger l’ensemble de la population de Reao en cas d’épisode cyclonique. Grâce à un cofinancement Etat-Pays dans le cadre du Contrat de Projet à hauteur d’environ 302 millions de francs, les travaux sont à présent terminés. L’installation des locaux de la mairie dans l’abri se fera prochainement, une fois le certificat de conformité obtenu.

Le Haut-Commissaire s’est entretenu par la suite avec les ouvriers en charge du projet de construction d’eau potable de l’atoll. La Commune a opté pour la potabilisation de l’eau de pluie. Le projet est appuyé financièrement par le Contrat de Projet Environnement pour un montant de  près de 60 millions de francs (50% Etat hors taxe). Ainsi, les habitants de Reao pourront à compter de mi 2013, bénéficier d’un service d’eau potable communal de qualité.

Le centre médical a été également visité par la délégation. L’équipe du centre composé d’un infirmier et d’une auxiliaire de santé publique ont souligné l’intérêt de développer la télémédecine pour un suivi amélioré des patients.

Le déplacement du Haut-Commissaire à Reao s’est terminé par la visite de l’école primaire. L’ensemble des classes ont été rénovées en 2010. Jean-Pierre Laflaquière a pu échanger avec les équipes pédagogiques et leurs élèves sur leur école qui leur donne toute satisfaction.

Le Haut-Commissaire a félicité le maire pour le dynamisme de sa Commune et notamment ses différents projets d’une utilité absolue pour sa population (eau potable, centrale hybride, abri…), mais également permettant un meilleur cadre de vie et l’embauche de plusieurs personnes originaires de l’atoll (projets d’embellissement du village financé à 80% par l’Etat).

Lever des couleurs à Reao

Visite de la centrale hybride de Reao

Visite de l’abri de survie de Reao

Visite du chantier eau potable à Reao

Echanges avec l’équipe du Centre Médical de Reao

Rencontre avec les élèves du cours moyen de l’école primaire de Reao

 Première visite officielle du Haut-Commissaire aux Gambier

 Le Haut-Commissaire a poursuivi son déplacement aux Gambier, où un accueil a été réalisé à l’école primaire. Jean-Pierre Laflaquière a pu à cette occasion visiter la cantine scolaire qui a été construite avec l’aide du Fonds Intercommunal de Péréquation (FIP) à hauteur de 100%. Grâce aux efforts conjugués de la Mairie et de la Direction de l’Ingénierie Publique et des Affaires Communales (DIPAC) qui a suivi le projet, les élèves de l’école élémentaire et primaire peuvent désormais déjeuner dans des conditions optimales.

Le Haut-Commissaire a ensuite assisté à l’installation de l’adjudant-chef Alain Raucourt à la Brigade des Gambier et rencontré l’équipe du centre médical, composé actuellement de deux infirmiers et d’un médecin itinérant. Les échanges se sont prolongés à l’occasion d’un repas à la cantine à l’invitation de la Commune qui a réuni les principaux acteurs de la vie économique, sociale et culturelle de l’île.

M. Dominique Devaux, perliculteur et président du GIE Poe o Rikitea, qui regroupe 43 perliculteurs des Gambier a reçu le Haut-Commissaire dans sa ferme perlière, afin de lui présenter le fonctionnement de l’exploitation et les principaux enjeux de la filière perle.

La cathédrale Saint Michel de Rikitea, a été également visitée par le Haut-Commissaire. La rénovation de ce monument religieux, classé patrimoine historique de la Polynésie française en 2002 qui était menacé, a été rendu possible par un partenariat entre l’Etat, le Pays, la Commune et le CAMICA, avec le soutien des associations et de la population locales.

Le Haut-Commissaire s’est ensuite rendu au Centre d’Education au Développement (CED), où 40 élèves suivent des enseignements techniques, tels que la mécanique, la menuiserie, l’apiculture ou la gravure sur nacre. Jean-Pierre Laflaquière a pu assister au travail des élèves.

Le déplacement du Haut-Commissaire aux Gambier s’est terminé par la visite de la station Météo France, implantée depuis 1978 sur l’île, où l’équipe effectue les mesures d’altitude et les observations au sol.

Le Haut-Commissaire a ainsi pu se rendre compte du dynamisme de la Commune et de la nécessité d’un appui technique et financier de l’Etat symbolisé notamment par différentes constructions en cours ou finalisées tels que le nouveau hangar communal, le restaurant scolaire, les classes provisoires, les nouveaux logements des instituteurs ou le projet d’extension du réseau d’eau potable.

 

Accueil du Haut-Commissaire par la Commune des Gambier

  

Visite de la cantine scolaire de l’école primaire des Gambier

Installation du commandant de Brigade des Gambier, Alain Raucourt par le Capitaine Pinabel

Echanges avec l’équipe du centre médical basé à Rikitea

Rencontre avec M. Dominique Devaux, perliculteur et président du GIE Poe o Rikitea

Visite de la ferme perlière de M. Devaux

 Visite de la Cathédrale Saint Michel de Rikitea

Rencontres au CED de Rikitea où une élève effectue un travail gravure sur nacre

Présentation du travail réalisé par Météo France aux Gambier

   

 

Première visite officielle du Haut-Commissaire à Makemo

Après un accueil chaleureux de la population, le maire de la Commune a signé en présence du Haut-Commissaire l’arrêté de validation du Plan Communal de Sauvegarde (PCS) de Makemo. Rendu obligatoire en 2007, les Plans Communaux de Sauvegarde définissent l’organisation prévue par la Commune pour assurer l’alerte, l’information, la protection des populations. A cette occasion, le Haut-Commissaire a rappelé que la Direction de la Défense et de la Protection Civile du Haut-commissariat est un partenaire des Communes dans la rédaction et dans l’appropriation des PCS, ainsi que  dans la mise en place d’exercice pour les actualiser au fur et à mesure. 

La délégation s’est ensuite rendue sur le chantier de l’école primaire. Ce chantier de plus de 3000m2, qui a permis l’embauche d’une vingtaine de personnes dont 15 habitants de l’atoll, fait l’objet d’un financement du Fonds Intercommunal de Péréquation (FIP) pour un  montant de plus de 430 millions de francs. La maitrise d’œuvre de ce chantier est assurée par la Direction de l’Ingénierie Publique et des Affaires Communales. A terme, il pourra accueillir une partie de la population de l’atoll en cas de cyclone et permettra aux élèves du primaire, actuellement relocalisés dans une école provisoire, d’étudier dans de très bonnes conditions.  La fin des travaux est prévue pour juin 2013. 

Le Centre d’Education au Développement de Makemo a été également visité car ce dernier, particulièrement vétuste et sous-dimensionné, intégrera le futur abri de survie qui permettra la mise en sécurité de 600 personnes. Cette opération, d’un montant  d’environ 400 millions de francs hors taxes, est financée au titre du Contrat de Projet (40% Etat, 40% Pays, 20% CAMICA).

Le Haut-Commissaire a pu apprécier l’importance de cette commune du centre des Tuamotu, accueillant, notamment par le biais de son collège, plusieurs élèves et habitants des atolls environnants. Tout au long de sa visite, Jean-Pierre Laflaquière s’est entretenu avec le maire et les maires-délégués des communes associées qui lui ont fait notamment part des difficultés propres à une Commune disposant d’une population dispersée sur onze atolls, particulièrement éloignés les uns des autres.

      Arrivée du Haut-Commissaire à Makemo

Signature de l’arrêté de validation du PCS de Makemo en présence du Haut-commissaire

Visite du chantier de l’école primaire de Makemo

Rencontre avec le directeur du CED de Makemo

Visite du collège de Makemo

Lors de ce déplacement, des escales techniques ont été réalisées sur les atolls de Hao et de Tureia. A cette occasion, le Haut-Commissaire a rencontré les équipes communales et a pu visiter plusieurs infrastructures. A Hao, Jean-Pierre Laflaquière a assisté à l’installation de l’adjudant Patrick Mitte en tant que commandant de brigade et à une présentation des travaux menés par le détachement militaire dans le cadre du chantier de réhabilitation de l’atoll. A Tureia, le Haut-Commissaire s’est entretenu avec l’équipe enseignante très satisfaite des nouvelles salles multimédias et attendant avec impatience la prochaine ouverture du restaurant scolaire financé par le Fonds Intercommunal de Péréquation (FIP). Le HC s’est également rendu sur le quai actuellement en très mauvais état et qui sera prochainement reconstruit grâce au troisième instrument financier (participation de l’Etat à 80%). A cette occasion, Jean-Pierre Laflaquière a évoqué avec l’équipe municipale les difficultés d’approvisionnement de l’ensemble des îles des Tuamotu. En fin de visite, le Haut- Commissaire s’est également rendu sur le site de construction du nouvel abri de survie dont l’ouverture est prévue pour fin 2012-début 2013, ainsi que sur le site de l’abri existant dont la réhabilitation devrait commencer dès le début 2013. Ces deux projets sont financés par l’Etat et le Pays, dans le cadre du Contrat de Projet Abri de survie. Comme sur tous les autres atolls, Jean-Pierre Laflaquière a également visité le poste de secours, où le dentiste effectuait sa visite annuelle. A la fin de ces escales, le Haut-commissaire et les équipes communales se sont réjouis de ces échanges qui se poursuivront prochainement dans le cadre d’une visite officielle.

Accueil du Haut-Commissaire par Suzanne Butcher, maire de Hao

Installation du commandant de Brigade Patrick Mitte par le Colonel Valentini à Hao

Présentation des travaux de réhabilitation menés par le détachement à Hao

Accueil du Haut-commissaire par la Commune de Tureia

Visite de l’école primaire de Tureia en présence des instituteurs

Visite de l’abri de survie de Tureia, financé dans le cadre du Contrat de Projet