2019

26 septembre - Inauguration du centre de recherche de l’Institut Louis Malardé à Paea

 
 
26 septembre - Inauguration du centre de recherche de l’Institut Louis Malardé à Paea

M. Dominique SORAIN, Haut-commissaire de la République en Polynésie française, et M. Edouard FRITCH, Président de la Polynésie française, ont inauguré ce matin, le Centre de recherche CIGUAPROD de l’Institut Louis Malardé (ILM) à Paea, à l’occasion du 70ème  anniversaire de l’institut.

S’appuyant sur l’étude des maladies vectorielles et des toxines marines, l’ILM est devenue une référence reconnue internationalement dans le domaine de la recherche sur les maladies et la lutte vectorielles en situation épidémique (dengue, zika et chikungunya).

Dans son discours, le Haut-commissaire a félicité l’ensemble des équipes de l’Institut Louis Malardé pour leur engagement et leur rôle d’appui aux politiques publiques en matière de santé publique et de recherche. Il a rappelé que si la recherche est une compétence de l’Etat, elle fait l’objet d’un véritable partenariat entre l’Etat, le Pays et leurs organismes de recherche, au service de la création de richesse, du développement des nouvelles activités et pour l’amélioration des conditions de vie des Polynésiens.

Grâce à ce partenariat, deux nouvelles unités de recherche sur les maladies infectieuses émergentes ont vu le jour et financées à parts égales par l’Etat et le Pays au titre du Contrat de Projets pour un montant total d’environ 600 millions de F CFP :

-   L’unité de production CIGUAPROD, inaugurée aujourd’hui, est spécialisée dans la production de ciguatoxines (toxines produites par les algues colonisant les coraux morts elles-mêmes à l’origine de la ciguatera) à destination du secteur biomédical et neuropharmacologique ;

-   L’unité de production INNOVENTOMO sert à la lutte vectorielle en s’appuyant sur la production de moustiques stérilisants qui ont pour vocation de lutter efficacement contre les moustiques et, indirectement, les maladies qu’ils véhiculent (dengue, zika, etc.).

Ces deux nouvelles infrastructures témoignent du dynamisme du centre qui projette par ailleurs de relancer des recherches sur les plantes aromatiques et médicinales utilisées dans la médecine traditionnelle polynésienne et de créer un centre de ressources biologiques partagées afin d’encourager la recherche locale. Ces deux centres et ces projets de développement visent à accélérer les transferts de technologie, à améliorer les partenariats publics privés, en associant notamment les mondes académiques et économiques, et à renforcer l’appui aux politiques publiques déjà engagé.

Après avoir visité les locaux de CIGUAPROD, les autorités ont dévoilé une stèle en hommage à M. William ROBINSON, fondateur de l’Institut Louis Malardé créé en 1949, en présence de sa famille.