2019

3 septembre - Visite officielle du Haut-commissaire de la République dans la commune de Bora Bora

 
 
3 septembre - Visite officielle du Haut-commissaire de la République dans la commune de Bora Bora

M. Dominique SORAIN, Haut-commissaire de la République, a effectué une visite officielle dans la commune de Bora Bora, lundi 2 septembre 2019. Le représentant de l'Etat a été accueilli chaleureusement par M. Gaston TONG SANG, maire de la commune ainsi que par les maires délégués des communes associées de l'île et des personnels municipaux. Il était accompagné par M. Raymond YEDDOU, Administrateur, Chef des subdivisions des Iles du Vent et des Iles-Sous-le-Vent et une délégation de représentants de services de l'Etat.

Placée sous l'angle de la préservation de l'environnement et de la prévention de la délinquance, la visite du Haut-commissaire lui a permis d'apprécier les réalisations pionnières de la commune de Bora Bora en faveur du développement durable et de constater la parfaite coordination de la commune et de l'État en matière de sécurité.

Accueil à la mairie de VAITAPE et présentation de la politique environnementale de la commune

Cette première séquence a été l'occasion pour le maire de retracer sa politique environnementale et son engagement de longue date dans l'accès à l'eau potable, l'assainissement collectif des eaux usées et le traitement des déchets. Cette présentation a permis au représentant de l'Etat de souligner l'exemplarité vertueuse et novatrice de Bora Bora dans la gestion de ses services publics environnementaux. Le Haut-commissaire a tenu également à rappeler le soutien de l'Etat dans les projets et investissements communaux qui améliorent le cadre de vie des populations et a salué Bora Bora en tant que collectivité éco-citoyenne maintes fois récompensée à ce titre.

Visites de plusieurs sites emblématiques témoignant de l'engagement du maire en faveur d'un développement durable

Sur le site de Povai, le Haut-commissaire a visité les installations de la station d'épuration  et a assisté à une présentation du fonctionnement de l'ouvrage qui a bénéficié de plusieurs financements au titre du fonds intercommunal de péréquation (FIP). Le maire a eu également l'occasion de présenter au Haut-Commissaire l'usine d'ultrafiltration  conçue pour produire de l'eau à usage industriel à partir des eaux usées traitées (avec une utilisation destinée à l'arrosage des espaces verts des hôtels et espaces publics, ou encore la défense incendie). La délégation a par ailleurs observé le fonctionnement de l'osmoseur solaire d'Anau , ou système de captage en eau profonde et de dessalement de l'eau de mer, installé pour alimenter la population en eau douce.

La délégation s'est ensuite rendue au centre d'enfouissement technique  de l'île. Cette réalisation financée à travers le Contrat de Projets par l'Etat (42,5%), le Pays (42,5%) et la commune (15%), illustre la prise en compte de la préservation de l'environnement dans le développement raisonné de l'île. Le Haut-commissaire a rappelé à cette occasion l'enjeu fondamental que représentent les politiques de gestion des déchets et la nécessité d'imaginer des solutions adaptées au milieu insulaire. Il a encouragé le maire à maintenir ses démarches dans cette voie et a rappelé le soutien financier et technique de l'État dans l'exercice de ces compétences confiées aux communes. Cette séquence dédiée aux services publics environnementaux s'est conclue par la visite du centre de traitement des graisses et du broyage de verre , installation représentative des actions de la commune en matière environnementale par la valorisation de sous-produits.

Le Haut-commissaire a ainsi constaté les avancées remarquables de la commune dans ses politiques environnementales qui font désormais de Bora Bora un modèle reconnu dans l'ensemble de la zone Pacifique.

Installation du Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance

A l’occasion de sa venue à Bora Bora, le Haut-commissaire a installé le Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance , en présence de M. Hervé LEROY, Procureur de la République près le tribunal de première instance de Papeete et du Colonel Frédéric BOUDIER, Commandant la Gendarmerie nationale pour la Polynésie française.

Présidé par le maire, le CLSPD constitue l’organe de concertation qui définit les priorités de la lutte contre l’insécurité et de la prévention de la délinquance dans la commune.

Afin de prendre en compte les problématiques mises en exergue par la Gendarmerie et la Police municipale au travers de leur diagnostic local de la délinquance, les associations culturelles ou sociaux culturelles ont émis des propositions d’actions destinées aux jeunes.

La direction de la Protection judiciaire de la jeunesse a annoncé sa volonté d’installer une antenne locale à Bora Bora qui viendra compléter les prises en charge proposées pour les mineurs et qui offrira un partenariat de proximité avec notamment les établissements scolaires.

Dans un contexte de délinquance contenue, le CLSPD est un outil de proximité pour assurer la coordination de la lutte contre les violences, prévenir les addictions aux drogues et à l’alcool, mettre en place des actions éducatives auprès des jeunes en difficulté ou encore garantir la tranquillité publique des populations et des touristes.

Bora Bora est la neuvième commune à disposer d’un CLSPD, elle rejoint les communes de Mahina, Papara, Pirae, Punaauia, Taiarapu-Est, Uturoa, Teva i Uta et Papeete.