2020

2020-04-22 - Coronavirus : L’État et le contrat de ville de l’agglomération de Papeete se mobilisent en faveur des quartiers prioritaires

 
 

Dans le contexte international de pandémie du COVID-19 qui impacte la Polynésie française, le syndicat mixte en charge du contrat de ville de l’agglomération de Papeete met en œuvre, en lien avec l’État, plusieurs mesures d’urgence de lutte contre la propagation du coronavirus dans les quartiers prioritaires de Tahiti et Moorea et de soutien aux populations les plus fragilisées par la crise actuelle.

La première de ces mesures consiste à distribuer 1 150 kits sanitaires, composés de produits d’hygiène tels que savon liquide, gel hydro-alcoolique, solutions désinfectantes, mouchoirs en papiers à usage unique et gants. Cette action débutera cette semaine au sein des quartiers prioritaires des 9 communes de Mahina, Arue, Pirae, Papeete, Faaa, Punaauia, Paea, Papara et Moorea-Maiao. En lien les associations et les référents de quartiers, cette distribution s’accompagne d’une sensibilisation des habitants aux gestes barrières avec une distribution d’une notice en reo tahiti et en français. Cette initiative mobilise une enveloppe de 5,3 millions Fcfp.

La seconde action d’ampleur vient compléter l’aide alimentaire des communes : elle consiste à fournir dans les quartiers prioritaires 1 060 paniers ou bons alimentaires composésde produits frais et locaux, afin d’offrir aux familles une nourriture saine et équilibrée. Une enveloppe de 7,9 millions Fcfp est consacrée à l’achat de ces denrées alimentaires.

En complément de cette aide alimentaire, un appel à projets est lancé afin d’assurer la continuité de la distribution de nourriture dans les quartiers, toujours en favorisant l’accès à des aliments frais, sains et locaux, dans la limite de 5 millions Fcfp de subventions octroyées par commune.

Enfin, une enveloppe complémentaire de 4,3 millions Fcfp – issue des crédits nationaux de la politique de la ville - vient d’être déléguée par l’Agence Nationale de la Cohésion des Territoires (ANCT) afin de lutter contre la fracture numérique que rencontrent les élèves scolarisés dans les quartiers prioritaires durant le confinement. Cette dotation exceptionnelle est destinée à financer à brève échéance du matériel informatique. Elle répond ainsi aux besoins liés à l'accompagnement éducatif de proximité.

Ces quatre initiatives, décidées dans un élan de solidarité et mises en œuvre par le contrat de ville de l’agglomération de Papeete, représentent un soutien financier de l’ordre 62,6 millions Fcfp en faveur des populations les plus fragilisées, assuré à 90 % par l’État et l’ANCT.

Elles témoignent d’une grande réactivité des communes et du syndicat mixte en charge du contrat de ville de l’agglomération de Papeete, ainsi que d’une mobilisation des services de l’État pour déléguer en urgence l’enveloppe annuelle de crédits de 213 millions Fcfp dédiée à la politique de ville, dont 30 %
(62,6 millions Fcfp) sont d’ores et déjà consacrés à la crise sanitaire.