2020

Dispositif et mobilisation des services à l’occasion du week-end de la Saint-Sylvestre

 
 
Dispositif et mobilisation des services à l’occasion du week-end de la Saint-Sylvestre

Jeudi 31 décembre 2020, le Haut-commissaire de la République, Dominique SORAIN et le Directeur du cabinet du Haut-commissaire, Cédric BOUET, se sont rendus auprès des personnels mobilisés à l’occasion du week-end de la Saint-Sylvestre.

A cette occasion, le Haut-commissaire a tenu à saluer l’engagement de celles et ceux qui travaillent, jour et nuit, dans les unités de sécurité, de secours et de santé afin d’assurer la protection de la population.

Durant ce week-end, un dispositif renforcé a été mis en place par les forces de sécurité publique pour prévenir les troubles à l’ordre public, sanctionner l’insécurité routière et veiller au respect des mesures sanitaires et réglementaires.

Dans le contexte sanitaire et afin d’éviter une nouvelle vague de contaminations, une attention particulière a été portée par les services de sécurité mobilisés sur l’ensemble du territoire à l’interdiction des regroupements de plus de 6 personnes sur la voie et dans les lieux publics et des rassemblements festifs non autorisés pouvant faire l’objet, en fonction des circonstances, de poursuites judiciaires y compris dans les lieux privés.

***

Les autorités se sont d’abord rendues en centre-ville de Papeete, en présence du Directeur de la Sécurité Publique, le Commissaire Mario BANNER et d’une patrouille de police pédestre, qui veille chaque jour au respect des mesures et des protocoles sanitaires dans les établissements ouverts, les restaurants et les hôtels.

A Tahiti et Moorea, le couvre-feu est autorisé jusqu’à 22 heures le 31 décembre. Avec la mobilisation des policiers et des mutoi, les responsables d’établissements sont sensibilisés à la nécessité d’accueillir le public dans le respect des mesures de protection en vigueur.

Ils se sont ensuite rendus sur les différents points de contrôles routiers, aux côtés des forces de l’ordre mobilisées toute l’année contre l’insécurité routière.

Le Haut-commissaire a rappelé qu’en cette période de vacances de fin d’année, la sécurité routière constitue une préoccupation forte de l’Etat et du Pays.

Pour éviter les drames causés par les accidents de la route, la présence des forces de l’ordre sur la route permet de sensibiliser les conducteurs sur la nécessité de ne pas relâcher sa vigilance en adoptant un comportement responsable au volant.

Accueillies par la directrice du CHPF, Mme Claude PANERO et par le directeur de la coordination des soins du CHPF, M. Bruno DUCLOS, le Haut-commissaire a visité le service des urgences, le centre de traitement des appels (CTA) et la régulation du SAMU.

Les autorités ont tenu à apporter un message de soutien et de solidarité envers les soignants et l’ensemble des acteurs du milieu hospitalier, en première ligne dans la gestion de l’épidémie.

Depuis le début de l’épidémie, plus d’une centaine de personnel est mobilisé pour accompagner et soigner les patients qui se présentent à l’hôpital. Cette organisation permet d’assurer la continuité de l’activité dans de bonnes conditions.

M. le Haut-commissaire a ensuite remercié les infirmiers de la réserve sanitaire nationale mobilisés depuis le mois de novembre pour apporter un appui au service de réanimation du CHPF.

Puis les autorités se sont rendues au Centre de traitement des appels (CTA) des sapeurs-pompiers, chargé de recevoir les appels du numéro d’urgence « 18 » et d’envoyer les secours d’urgence. Il est situé au sein d’une plateforme commune avec le SAMU. Les autorités ont pu constater le rôle primordial de ce premier maillon de la chaîne de secours.

La délégation a ensuite rencontré les équipes du SAMU, mobilisées au sein du centre de réception et de régulation des appels (CRRA) du numéro « 15 ».

Les autorités ont ensuite salué le travail de la Gendarmerie Nationale en présence du Général Frédéric SAULNIER et du vice procureur de la République, M Yann HAUSNER, en poste sur l’un des contrôles routiers mis en place dans le cadre du dispositif de sécurité renforcé à la marina Taina de Punaauia, le Haut-commissaire a pu constater l’importance de ces contrôles pour prévenir les comportements dangereux sur la route.

La visite a continué au centre d’incendie et de secours de Punaauia, en présence du tavana de Punaauia, M. Simplicio LISSANT, du chef de centre des sapeurs-pompiers, le lieutenant Jacquie AHINI et directeur de la protection civile du Haut-commissariat, le colonel Mickael LECOQ pour saluer l’équipe de nuit du Nouvel An.

Parce que la sécurité et le respect du couvre-feu sont importants en mer, les gendarmes de la brigade nautique ont également reçu la visite du Haut-commissaire à l’occasion d’une patrouille nautique effectuée dans la baie de Punaauia et au niveau de la baie des pêcheurs où l’affluence est généralement importante le week-end.

La visite s’est terminée par une rencontre avec les personnels d’astreinte du Haut-commissariat et plus particulièrement avec l’équipe du standard, opérationnelle 24h/24h et qui participe notamment à la gestion des alertes en cas d’évènement majeur.