2020

Rapatriement par l’A400M ATLAS de 7 résidents polynésiens bloqués à Rapa Nui

 
 
Rapatriement par l’A400M ATLAS de 7 résidents polynésiens bloqués à Rapa Nui

Le jeudi 08 octobre, l’Etat a mobilisé l’avion militaire A400M ATLAS, actuellement déployé au sein des Forces armées en Polynésie française, pour effectuer une mission de rapatriement entre Tahiti et l’île de Pâques.

Ce matin, à 8h00, 20 personnes dont un bébé, bloqués au fenua depuis la fermeture des liaisons aériennes entre la Polynésie et Rapa Nui, ont pu décoller de Tahiti pour rejoindre l’île de Pâques. L’avion a été médicalisé pour assurer le voyage du nourrisson. Par ailleurs, pour limiter les risques de contamination de l’épidémie de Covid-19 à Rapa Nui, les personnes rapatriées seront soumises à quatorzaine stricte à leur arrivée.

Le même jour, à 22h30, M. Dominique SORAIN, Haut-Commissaire de la République, M. Tearii ALPHA, Vice-Président de la Polynésie française et le Contre-amiral Jean-Mathieu REY, Commandant les forces armées en Polynésie française, ont accueilli 7 résidents de Polynésie française de retour au fenua après avoir été bloqués depuis plusieurs mois à Rapa Nui.

Après six heures de vol au départ de Rapa Nui, l’ensemble des passagers a été pris en charge à leur arrivée par les services de l’Etat.

Comme tous les nouveaux arrivants en Polynésie française, les personnes rapatriées seront soumises à un protocole sanitaire très rigoureux : être inscrit sur la plateforme ETIS avant l’embarquement, effectuer un test RT-PCR dans les 24 heures suivant l’arrivée au fenua, réaliser un auto-prélèvement 4 jours plus tard, limiter les contacts pendant au moins 7 jours et respecter les gestes barrières.

Cette mission a pu être réalisée grâce à l’augmentation significative des capacités permise par la présence de l’A400M en Polynésie française.

Cette opération est le fruit d’une coopération très étroite entre le Haut-commissariat, les forces armées en Polynésie française, les services de l’Etat et du Pays, en lien avec les autorités diplomatiques françaises et chiliennes. Egalement, le concours d’Europe Assistance, d’ADT et d’Air Tahiti a pleinement participé au succès de cette opération.

Dans le contexte de la crise covid-19, toutes les mesures sanitaires nécessaires (port du masque obligatoire notamment) ont été prises à bord de l’A400M, pour réaliser cette mission.