2020

Réunion du plan de sauvegarde communal de Rangiroa

 
 
Réunion du plan de sauvegarde communal de Rangiroa

Depuis le début de l'épidémie, 24 cas positifs cumulés ont été détectés sur l'atoll de Rangiroa, principalement de façon isolée. Cependant, depuis quelques jours, plusieurs clusters ont fait leur apparition.

Actuellement, 11 cas actifs sont recensés et répartis sur les motu de Tiputa et de Avatoru. Une campagne de dépistage est en cours et des actions de terrain sont engagés afin de contenir la propagation du virus et d'empêcher sa circulation active.

Mobilisés autour du plan communal de sauvegarde, les acteurs de la municipalité, de la santé, de l'éducation et des forces de sécurité ont décidé de renforcer leur action commune afin de casser les chaînes de contamination naissantes.

Durant deux jours, M. Frédéric Sautron et M. Terii Seaman, respectivement administrateur de l'Etat et du  Pays, et des représentants des communes de cet archipel, ont pu participer au renforcement de la stratégie de lutte initiée sur la commune.

Après avoir  échangé, dans un format collégial, sur l'ensemble des aspects de la situation sanitaire rencontrés en Polynésie française et particulièrement à Rangiroa, et en complément des mesures déjà en vigueur, plusieurs décisions ont été prises :

-      Distribution gratuite de masque  à destination des personnes nécessiteuses (6 000 masques ont été fournis à la commune par l'Etat et 2 000 au collège par le Pays) ;

-      Port du masque rendu obligatoire dans plusieurs zones de l'espace public à forte fréquentation  dans  la commune de Rangiroa et dans ses communes associées ;

-      Référencement précis des personnes vulnérables  afin de renforcer la vigilance sanitaire auprès de cette catégorie de population ;

-       Mise en place de lieux de convalescence à disposition des personnes positives au virus et ne pouvant pas s'isoler à leur domicile (avec un soutien sanitaire de l'infirmerie et logistique de la commune).

Les réflexions avec les acteurs locaux ont permis de mettre en avant que la mobilisation collective de la population de Rangiroa doit être sans faille durant les prochaines semaines afin d'empêcher  la circulation active du virus  sur l'atoll. La gendarmerie et les mutoi seront pleinement mobilisés pour faire respecter les règles en vigueur, notamment celles concernant le port du masque et les rassemblements.

Les représentants des différentes confessions religieuses ont également partagé un moment d'échange  avec les administrateurs, les professionnels de santé et la municipalité. Plusieurs mesures de précaution ont d’ores et déjà  été mises en place pour limiter les risques de contamination lors de leur office. Les  représentants religieux ont proposé la mise à disposition de certains de leurs locaux afin d'aider la collectivité à protéger la population.

Ce déplacement a permis de constater la mobilisation collective des forces vives de la commune et des habitants de Rangiroa déterminés à contrer la progression du virus.