2021

Évolution du dispositif de mesures sanitaires applicables dans le cadre de la sortie progressive de l’état d’urgence sanitaire

 
 
Évolution du dispositif de mesures sanitaires applicables dans le cadre de la sortie progressive de l’état d’urgence sanitaire

La promulgation de la loi encadrant la sortie de l’état d’urgence sanitaire instaure un dispositif transitoire applicable du 02 juin au 30 septembre 2021 pendant lequel certaines mesures relatives aux activités réglementées, aux établissements recevant du public et aux rassemblements peuvent être maintenues ou aménagées.

En application du décret n°2021-699 paru au JORF le 1er juin 2021, après consultation du Pays, le Haut-commissaire de la République, Dominique SORAIN a adopté par arrêté du 1er juin 2021, les mesures sanitaires et réglementaires adaptées aux circonstances locales applicables à compter du 02 juin 2021.

Ces mesures tiennent compte de l’évolution de la circulation du virus en Polynésie-française et des avancées de la campagne de vaccination. Elles s’inscrivent dans le processus mis en œuvre par l’État et le Pays pour accompagner l’évolution de la situation sanitaire, de façon responsable, progressive et  réversible.

C’est cette stratégie, combinée au sens des responsabilités de la population, qui a permis de maîtriser efficacement la situation qui demeure toutefois caractérisée par la découverte quotidienne de nouveaux cas contamination.  

   - Concernant le couvre-feu à Tahiti et Moorea :

Depuis le début de la gestion de l’épidémie, les plages horaires aménagées du couvre-feu permettent de concilier maintien de la vie économique et sociale, tout en limitant les activités à risques.

Ainsi, le couvre-feu est maintenu de 22 heures à 04 heures.

Il s’appliquera de 23 heures à 04 heures à partir du 09 juin.

   - Dans les établissements recevant du public :

À compter du 02 juin 2021 :

–  pour les établissements sportifs de plein air, le public pourra être accueilli lors des compétitions sportives et des entraînements dans la limite de 1000 personnes assises et de 50% de la capacité d’accueil de l’établissement ;

–  pour les établissements sportifs couverts, le public sera autorisé dans la limite de 800 personnes assises et de 50% de la capacité d’accueil de l’établissement ;

–  les salles des fêtes et salles polyvalentes pourront à nouveau ouvrir à Tahiti et Moorea et dans les Îles Sous-le-Vent, en configuration assise, dans la limite de 800 personnes assises et de 50 % des capacités d’accueil ;

–  il en sera de même pour les chapiteaux, tentes et structures qui pourront ouvrir à Tahiti et Moorea et dans les Îles Sous-le-Vent sur l'ensemble du territoire dans la même limite de 800 personnes assises et de 50% des capacités d’accueil.

Pour l’ensemble de ces établissements, la règle en vigueur d’une place laissée vide entre chaque personne ou groupe de personnes dans la limite de six devra être respectée, ainsi que le port du masque obligatoire quelle que soit l’activité pratiquée (sauf le sport).

Les établissements qui ne respecteraient pas ces mesures de restriction feront l’objet d’une décision de fermeture administrative.

- dans les restaurants et bars, le protocole actuellement applicable est maintenu sur l’ensemble du territoire (6 personnes par table, chaises espacées d’au moins un mètre sauf au sein d’un même groupe de six personnes, port du masque obligatoire lors des déplacements…).

   - En ce qui concerne les activités réglementées sur l’ensemble du territoire :

– les cérémonies funéraires seront autorisées en présence d'un maximum de 50 personnes (contre 30 personnes aujourd'hui) ;

–  les établissements flottants dénommés « pirogues à bringues » pourront accueillir des passagers

  selon un protocole d’accueil strict de 50 % les capacités d’accueil, en configuration assise, par table de 6 personnes ;

–  enfin, les activités de bingos et de combats de coqs restent interdits du fait de la difficulté à y mettre en place des protocoles sanitaires stricts, notamment en ce qui concerne les mesures de distanciation sociale.

   - Une nouvelle mesure concernant les évènements ne relevant pas des ERP :

Les évènements accueillant du public assis organisés dans un espace public seront autorisés dans la limite de 1 000 personnes. Une distance minimale d'une place sera laissée entre les places occupées par chaque personne ou chaque groupe jusqu'à six personnes venant ensemble ou ayant réservé ensemble.

Enfin, l’interdiction des rassemblements de plus de 15 personnes demeurent interdits dans l’espace public.

***

Si elles s’inscrivent dans la volonté d’ouverture progressive des activités économiques et sociales du territoire, ces mesures d’allègement feront l’objet d’une évaluation attentive et régulière par l’État et le Pays. Elles seront adaptées à chaque fois que cela sera nécessaire.

Dans le contexte de réouverture progressive du territoire aux voyageurs, il est donc nécessaire de poursuivre la mobilisation collective pour continuer à se protéger en maintenant la vigilance de chacun.

Si la vaccination demeure la solution la plus efficace pour sortir de la crise durablement, certaines mesures qui permettent de nous protéger telles que le port du masque dans les centre-villes, les transports et les établissements recevant du public, tout comme l’application des gestes barrières, y compris dans la sphère privée, demeurent toujours indispensables.

***

S’agissant des conditions de déplacement entre la Polynésie-française, l’Europe et l’Amérique du Nord, un décret complémentaire sera publié dans les prochains jours au Journal officiel de la République française et détaillera les conditions de levée des motifs impérieux pour les voyageurs vaccinés à compter du 9 juin.