2021

Fonds Tourisme Durable de France Relance : dernière ligne droite pour bénéficier de l’aide

 
 
Fonds Tourisme Durable de France Relance : dernière ligne droite pour bénéficier de l’aide

L’ADEME (Agence de la transition écologique) et la Chambre de Commerce, d’Industrie, des Services et des Métiers (CCISM) s’associent pour décliner localement le programme national Tourisme Durable sur tout le territoire de la Polynésie française. Le Fonds Tourisme Durable a pour objectif de soutenir, via des aides financières, les petites et moyennes entreprises dans leur démarche de transition vers un tourisme durable. Il s’agit pour les professionnels du tourisme d’une opportunité inédite pour se lancer dans la transition écologique. Il reste une semaine pour envoyer le dossier de candidature.

Afin de soutenir les porteurs de projets en couvrant une partie des dépenses liées à l’émergence et à la maturation de projets tournés vers le tourisme durable, le fonds s’articule autour de trois volets : soutien à la transition durable de la restauration via l’opération « 1 000 restaurants » (volet 1), soutien à la transition durabledeshébergements touristiques (volet 2) et soutien au développement d’offres de « slow tourisme » (volet 3) :

   • Les dispositifs de soutien au tourisme durable dans la restauration (volet 1) et pour les hébergements touristiques (volet 2) sont destinés aux PME. Les entreprises sélectionnées bénéficieront d’un diagnostic gratuit de la CCISM qui se déplacera sur site. Des aides financières de l’ADEME basées sur un forfait seront proposées en fonction du plan d’action établi avec la CCISM. Des conseils seront également offerts pour faciliter la réalisation de la transition écologique (réduction des déchets, optimisation de la consommation eau / énergie, développement de l’alimentation locale de qualité…).

  • La cellule Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement (QHSE) de la CCISM se tient disponible pour calculer les montants d’aide en fonction des projets. Pour toutes questions ou demandes de rendez-vous, s’adresser à : qhse@ccism.pf ou au 40 47 27 47.

   • Les PME souhaitant développer une démarche de « slow tourisme » (volet 3) peuvent être accompagnées pour concevoir et structurer leur offre de services.

Le slow tourisme se définit par 4 piliers :

  1. Favoriser l’expérience du touriste, en s’appuyant sur les principes de sobriété et d’efficacité énergétique pour limiter les impacts environnementaux ;
  2. Porter attention à la gestion du temps ;
  3. Avoir recours aux mobilités alternatives et / ou aux mobilités actives ;
  4. Impliquer l’ensemble des acteurs de la filière touristique dans la protection et la valorisation des patrimoines naturels et culturels.

Les projets des PME doivent s’inscrire dans cette philosophie, représenter un coût de mise en place supérieur à 2,4 millions FCFP et concerner une mission d’assistance en ingénierie, d’acquisition et d’installation d’hébergements éphémères, de petits équipements, d’animation, de formation et / ou de communication. Les subventions accordées pourront représenter jusqu’à 70 % du coût total du projet dans une limite de 24 millions FCFP d’aide.

  •  Informations utiles et documents à renseigner ici :

https://agirpourlatransition.ademe.fr/entreprises/dispositif-aide/20210722/slowtouris2021-155

Les entreprises disposant d’un n° SIRET peuvent déposer directement leur dossier en ligne.

Les entreprises disposant d’un n° TAHITI doivent envoyer leur dossier complet avant jeudi 30 septembre 2021 - 15h00 à l’adresse :

ademe987@polynesie-francaise.pref.gouv.fr

L’exemple de la Pension Fare Arana de Moorea qui souhaite bénéficier du Fonds Tourisme Durable de France Relance :

Depuis son acquisition en 2019, Erick et Carole les gérants, se sont inscrits dans une démarche de développement durable : lumière solaire, tri des déchets avec sensibilisation auprès de leur clientèle, mises en valeur des produits locaux (décoration, alimentation, etc.). Afin de poursuivre son engagement dans la transition écologique, la pension a pour ambition d’investir dans de nouvelles installations solaires et dans l’optimisation de la récupération d’eau de pluie. En candidatant à cet appel à projets auprès de la CCISM, la pension Fare Arana de Moorea souhaite être accompagnée techniquement et financièrement dans ses actions en faveur du développement durable.