2021

Redynamisation des sites de défense (CRSD) situés sur la commune de Taiarapu-Est et visite du centre d’accueil pour femmes battues

 
 
Redynamisation des sites de défense (CRSD) situés sur la commune de Taiarapu-Est et visite du centre d’accueil pour femmes battues

Mardi 14 décembre 2021, le Haut-commissaire de la République en Polynésie française, M. Dominique SORAIN, et le Président de la Polynésie française, M. Edouard FRITCH, se sont rendus sur les sites du contrat de redynamisation des sites de défenses (CRSD) situés sur la commune de Taiarapu-Est.

Les CRSD ont été institués pour faciliter la transition des territoires concernés, vers de nouvelles dynamiques et pour permettre de recréer les conditions d’un développement économique durable.

Accueillie par le maire de la commune de Taiarapu-Est, M. Anthony JAMET, la délégation s’est tout d’abord rendue sur le site du fort de Taravao. Il s’agit pour le Pays et l’État d’apporter une assistance technique à la commune pour définir ses intentions, ses projets et son programme de développement envisagés sur ce site historique.

Ensuite, l’ensemble de la délégation État-Pays-commune s’est rendu sur le site de la résidence Mariani, qui abritait d’anciens logements militaires, cédée par l’État au Pays pour la construction de logements OPH et d’un centre d’accueil pour femmes battues qui sera géré par l’association Vahine Orama de la presqu’île, conduite par Mme Marie-Noëlle EPETAHUI.

La résidence Mariani, implantée sur un terrain de 2,8 hectares, est une opération de réhabilitation de 24 logements de type F3 à F6 destinés à la location simple pour les familles au revenu inférieur à 2 SMIG.

Les logements de cette résidence, qu’ils soient individuels ou jumelés, sont très vastes et disposent chacun d’un grand jardin.

Cette opération, d’un coût global de 1,336 milliards XPF, incluant la valeur de l’emprise foncière d’un montant de 386 millions XPF, ainsi que le co-financement de l’État et du Pays à parts égales d’un montant de 950 millions XPF au titre du contrat de projet 2015-2020, a permis le financement des études préalables, la remise à neuf des logements agrémentés d’espaces extérieurs ainsi que la rénovation des ouvrages d’assainissement et des routes d’accès.

La délégation a constaté le fort potentiel de développement de chacun des sites en faveur du développement économique, touristique et de loisirs de la commune.

Les prochaines étapes prévues en 2022 consisteront à mettre en œuvre les phases de dépollution des sites. Une fois finalisés, les projets généreront jusqu’à 28 créations d’emploi.

Le Haut-commissaire de la République et le Président de la Polynésie française ont réaffirmé leur soutien à l’accompagnement financier, technique et stratégique de la commune pour qu’elle puisse mettre en œuvre ses projets de développement.