2021

Réunion du comité de pilotage du Contrat de Redynamisation des Sites de Défense

 
 
Réunion du comité de pilotage du Contrat de Redynamisation des Sites de Défense

Un 8e comité de pilotage s’est tenu ce jour sous la coprésidence de M. Dominique SORAIN, Haut-commissaire de la République et de M. Edouard FRITCH, Président de la Polynésie française, avec les élus des six communes bénéficiaires du Contrat de Redynamisation des Sites de Défense (CRSD) et en présence du commandant de la zone Asie-Pacifique et des forces armées de Polynésie française, le contre-amiral Jean-Mathieu REY

Signé à Papeete, le 22 février 2016, pour une durée de validité de quatre années, augmentée de deux années par un premier avenant, au profit des communes de Arue, Faa’a, Mahina, Papeete, Pirae et Taiarapu-Est, ce dispositif permet à l’État, le Pays et les communes de conjuguer leurs efforts pour financer des projets de reconversion sur les anciennes parcelles militaires rétrocédées à travers des engagements financiers contractualisés qui se répartissent ainsi :

  • État : 735 millions XPF ;
  • Pays : 500 millions XPF ;
  • Participation minimale des communes à hauteur de 20% du coût de leurs projets HT (+ prise en charge de la TVA).

Ce 8e comité de pilotage a permis de valider la programmation de deux nouveaux dossiers de financement dans le cadre de ce deuxième appel à projets de l’année 2021 :

  • Commune de Papeete : opération de déconstruction, dépollution des bâtiments et aménagement et réalisation d’un équipement sur les emprises libérées ;
  • Commune de Mahina : maîtrise d’œuvre pour la réalisation d’études d’aménagement du terrain militaire.

Ces projets s’élèvent à un coût total de 252 millions XPF, soutenus par l’État et le Pays à hauteur de près de 70 % du montant global hors taxe, le reste étant pris en charge sur fonds propres par les communes.

Parmi les éléments financiers positifs présentés au cours de la réunion, il a été relevé que la programmation supplémentaire permet de porter le contrat à un taux de consommation des enveloppes de l’État et du Pays à près de 74%.

Ces nouveaux engagements constituent une étape importante notamment pour ces deux communes dont l’ambition consiste à aménager de nouveaux espaces de vie pour leurs habitants (marché et complexe multifonction à Mahina ; mise en service d’équipements pour développer les activités économiques et touristiques dans la zone portuaire à Papeete).

Dans cette perspective, un point de situation a également été réalisé sur les estimations des coûts des opérations préalables de déconstruction et de dépollution.

Par la suite, et dans la continuité du précédent comité qui s’est tenu en avril dernier, ce 8e comité de pilotage a été l’occasion pour le Haut-commissaire de la République et le Président de la Polynésie française de saluer l’engagement des communes dans la mise en œuvre du contrat et de les inciter à maintenir le rythme d’exécution de leurs opérations.

L’annonce en juillet dernier du Président de la République, de la prise en charge par l’État des coûts exceptionnels de dépollution et de redéploiement des crédits non engagés sur la dynamisation économique, va permettre de prolonger ce dispositif du CRSD, une nouvelle fois, par un second avenant de deux ans. Cela permettra aux communes de poursuivre et concrétiser leurs projets en faveur de leur développement économique et urbanistique.