Allocution du Haut-commissaire de la République, Dominique SORAIN

04/07/2022 - Allocution du Haut-commissaire de la République, Dominique SORAIN

 
 
Allocution du Haut-commissaire de la République, Dominique SORAIN

Allocution du Haut-commissaire de la République, Dominique SORAIN

Le 2 juillet 2022 à l’occasion du déplacement conjoint de l’Etat et du Pays

 à Rikitea aux Gambier

Seul le prononcé fait foi

Monsieur le Président de la Polynésie française,

Mesdames et messieurs les ministres,

Mesdames les représentantes de l’Assemblée de Polynésie française,

Chers Tavana,

Mesdames et messieurs les conseillers municipaux,

Je remercie d’abord les enfants et tous ceux qui ont participé à cet accueil chaleureux, pour cette démonstration de danses et de chants mangareviens.

Nous avons réussi à venir ici aux Gambier et je suis très heureux de l’avoir fait, aux côtés du Président Edouard FRITCH, pour inaugurer ces équipements nécessaires à la vie des habitants au quotidien, pour avoir accès aux soins, à l’éducation.

Mme la Directrice, lors de ma première visite ici, la situation était totalement différente et la modernisation des locaux de l’école était indispensable. Les enfants vont pouvoir travailler dans de meilleures conditions pour que l’éducation soit accessible sur l’ensemble du territoire.

L’Etat travaille en partenariat avec le Pays et les communes, nous avons fonctionné tous ensemble pour une meilleure efficacité de l’action publique. Les services d’ingénierie du Haut-commissariat ont été mobilisés pour appuyer les services de la commune et du Pays à la réalisation de tels projets. Dans les différents contrats conclus entre la Polynésie et l’Etat, il y a une place importante réservée aux projets des communes. Cela permet de développer aujourd’hui cet important programme d’équipements avec près de 650 M Fcfp mis en œuvre au cours de la dernière mandature. L’Etat est là aussi pour vous aider dans le fonctionnement et nous continuerons à être présents comme nous l’avons fait durant la crise sanitaire avec la mise en place du Fonds de Solidarité de l’Etat avec plus de 600 M de Fcfp versés aux entreprises par l’Etat à travers la solidarité nationale.

D’autres équipements, comme la création d’un Centre d’incendie et de secours, sont en cours de programmation.

Je voudrais revenir aussi sur la date particulière aujourd’hui, celle du 2 juillet, date du premier essai nucléaire dans le Pacifique pour la France. Nous avons rencontré les représentants de l’association 193 pour échanger avec eux comme on le fait à chaque fois. Comme l’a dit le Président de la République, « nous assumons, nous regardons en face ces sujets ». Nous étions déjà venus ici sur place pour échanger avec les habitants avant la table ronde Reko Tika pour collecter leur vécu et leurs attentes.

Un grand nombre de réalisations précises et concrètes annoncées par le Président de la République en juillet dernier lors de son déplacement et de son discours du 27 juillet à Papeete, ont été réalisées avec notamment le nettoyage des Gambier par les armées avec l’appui des services de la commune. La commune des Gambier avait apporté un appui précieux avec sa régie. Je souhaiterais ici remercier le Tavana GOODING. La collaboration rapprochée entre l’Etat, la commune et le Pays a permis d’avancer rapidement sur ce sujet.

La mission d’accompagnement de la constitution des dossiers d’indemnisations des victimes des conséquences des essais nucléaires placée sous l’autorité du Tavana Hau, Administrateur des Tuamotu-Gambier, M. Frédéric SAUTRON, va encore accélérer son action pour aller vers les habitants, pour les aider à constituer leurs dossiers de demande d’indemnisation.

Le président du CIVEN viendra en Polynésie française avant la fin de l’année. Je tiens à saluer la Tavana et lui renouveler notre engagement pour Hao, pour dépolluer l’atoll et pour redonner une activité économique et sociale. Tous ces engagements seront tenus et notamment l’ouverture des archives qui était une demande très forte du président FRITCH. Il était naturel et normal que l’Etat réponde à ces exigences.

Nous continuerons de porter une attention très forte aux Tuamotu de l’Est, comme les îles de Reao, de Hao, de Tureia et de Pukarua, tout particulièrement affectés par les essais nucléaires.

Je tiens à vous remercier pour votre accueil chaleureux, extraordinaire même, comme à chaque fois que nous sommes venus. Le dialogue permanent avec vous et les nombreux échanges que nous avons eu auront toujours permis d’aller dans le sens d’une amélioration de l’action de l’Etat.

Merci pour tout,

Vive la Polynésie française, vive la République, vive la France !