Covid-19 : évolution et maintien des mesures sanitaires

23/09/2021 - Covid-19 : évolution et maintien des mesures sanitaires

 
 
Covid-19 : évolution et maintien des mesures sanitaires

Dans le cadre de la mise en place du déconfinement progressif du territoire amorcé le lundi 20 septembre, le Haut-commissaire, M. Dominique SORAIN, et le Président de la Polynésie française, M. Édouard FRITCH, ont fait le point sur l’évolution de la situation sanitaire de la Polynésie française.

La situation sanitaire globale de la Polynésie française s’améliore progressivement avec 141 hospitalisations en cours dont 28 en réanimation. Néanmoins, ces chiffres dépassent les capacités normales des hôpitaux et plusieurs indicateurs de l’épidémie restent préoccupants, notamment le taux d’incidence dans les archipels. Il convient donc de conserver une grande vigilance alors que le territoire déplore plus de 600 décès depuis le début de la crise.

Depuis le mois d’août, la Polynésie française a reçu des renforts massifs de la part de l’État, ce qui a permis au personnel soignant du CHPF et des hôpitaux périphériques d’être soutenu et soulagé pour continuer de prendre en charge au mieux l’ensemble des patients se présentant dans les structures de santé. L’amélioration de la situation hospitalière va permettre un allègement des renforts venus de France hexagonale.

Sur le plan de la vaccination, plus de 137 760 personnes disposent d’un schéma vaccinal complet et 151 840 ont déjà reçu au moins une dose de vaccin (en date du 23 septembre). Le Haut-commissaire et le Président expriment leur satisfaction face à la prise de conscience de l’intérêt majeur de se faire vacciner. Cependant, malgré un élan collectif notable durant le mois d’août, les objectifs qui doivent permettre de parvenir à une population très majoritairement vaccinée ne sont pas encore atteints et la dynamique de vaccination actuelle est insuffisante. Les autorités rappellent que la protection efficace et durable du territoire polynésien et le retour complet à la normale ne peuvent reposer raisonnablement que sur la très large vaccination de ceux qui y vivent. Il s’agit d’un impératif de santé publique et de bon sens.

Par ailleurs, il est encore trop tôt pour mesurer les effets éventuels de la rentrée scolaire en termes de diffusion du virus dans les milieux scolaires.

La situation sanitaire, si elle est en amélioration, reste fragile et ne doit pas entraîner un relâchement général dans les comportements.

Dans ce contexte, l’État et le Pays ont décidé de maintenir l’essentiel des mesures réglementaires actuelles pour une semaine supplémentaire. Ces mesures sont toujours guidées par les principes de progressivité, responsabilité et réversibilité.

 

Ainsi, entre le lundi 27 septembre et le dimanche 3 octobre inclus :

1- Le couvre-feu sera maintenu sur l’ensemble des archipels. Il débutera une heure plus tard, soit de 21h à 4h ;

2- Le confinement le week-end est maintenu dans les îles Sous-le-Vent et dans les îles du Vent, entre 14h le samedi et 4h le lundi. Durant cette période de confinement, l’accès aux plages demeure interdit sur ces îles ;

3- Toutes les autres mesures de freinage de l’arrêté n° HC / 7501 / CAB signé le jeudi 16 septembre 2021 sont reconduites.

Si l’amélioration se poursuit avec des taux d’incidence et d’hospitalisation en baisse et une augmentation de la dynamique des primo injections, l’allègement des mesures sera accentué à compter du 4 octobre, en permettant à certaines activités de reprendre, y compris le week-end.

L’efficacité et l’accélération du dispositif de déconfinement reposent sur l’implication de chacun et sur la nécessaire prudence dans les gestes du quotidien.

C’est en effet étape par étape et de manière responsable que le territoire pourra consolider ses résultats, et donc retrouver un niveau d’activités économiques et sociales normal le plus rapidement possible.