Retour Accueil / DOSSIERS / Modernisation

DOSSIERS

Modernisation

La modernisation de l’action publique en Polynésie française se traduit par plusieurs actions phares :

- la simplification et l’innovation des services publics ;

- l’amélioration de la qualité des services publics ;

- et plus particulièrement la transformation de l’administration avec le numérique.

En effet, l’administration numérique est un enjeu de société permettant de garantir le respect des principes du service public (continuité, égalité, mutabilité) qui caractérisent le service public à la française. Elle est aussi un concept selon lequel la relation administration - administré repose sur les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC).

Au regard de la situation géographique et démographique de la Polynésie française, l’administration numérique est une condition sine qua non pour rapprocher les administrations de tous les Polynésiens et pour susciter leur implication dans la vie publique en proposant des démarches administratives simplifiées et accessibles à tous.

Quels moyens actuels et quelles perspectives ?

De l’information à la dématérialisation des démarches administratives

Différentes administrations, par l’intermédiaire de leur site internet, informent les usagers sur leurs droits et les démarches administratives. Au-delà de la seule communication, les administrations œuvrent pour la dématérialisation, intégrale ou partielle, de leurs démarches. À terme et grâce à la certification électronique, ceci permettra aux usagers de les réaliser directement depuis internet à n’importe quel moment et depuis n’importe quel lieu.

marianne technologie

L’administration numérique est au cœur de la problématique de modernisation de l’État et des collectivités. Elle est un outil d’amélioration de ses procédures et de son fonctionnement interne ainsi que d’optimisation de ses dépenses. Cette transformation implique également une adaptation des agents et des processus et nécessite des investissements financiers avant de devenir source d’économies pour l’usager et pour l’administration.

L’open-data

L’open-data , ou ouverture des données, consiste à mettre à disposition de tous, des données numériques d’origine publique ou privée en vue de favoriser leur réutilisation et leur enrichissement.

L’open-data  participe à l’émergence d’un modèle économique et social. Elle peut en effet contribuer à l’amélioration des transports en commun (calcul d’itinéraire ou de temps d’attente), au développement des activités touristiques (géolocalisation d’événements), au développement agricole (données géographiques et météorologiques) ou encore à la transparence de l’action publique et à la qualité de vie (publication des zones polluées ou infestées par des nuisibles).

Si l’open data  en Polynésie française est à ses balbutiements, elle deviendra à terme source d’opportunités réelle en termes de développement économique et de modernisation de l’administration publique.

Des bornes informatiques, dans quel but ?

La perspective de mettre en place des bornes informatiques au sein d’administrations, notamment dans les îles éloignées, apparait comme étant une solution pour accompagner les usagers dans leurs démarches administratives, celles relevant de l’État, de la Polynésie française et des communes. Il deviendrait alors aisé pour les personnes des archipels éloignés de les réaliser sur place sans déplacement vers la capitale.

 

                                                               

 

FlyerSIP-VF

La Semaine de l’innovation publique, organisée tous les ans à l’initiative du secrétariat général pour la modernisation de l’action publique (SGMAP), illustre la démarche de modernisation des administrations publiques. Elle met à l’honneur une administration en mouvement au service de tous les usagers.

L’État, la Polynésie française et les communes sont engagés dans la dynamique de modernisation.

La Semaine de l’innovation publique qui se déroule du 12 au 16 octobre 2015 est l’occasion de mettre en lumière les projets et actions innovants développés localement par les services publics. Elle se veut un instantané de l’énergie collective qui anime les agents publics.

Ce rendez-vous est un dialogue ouvert et une collaboration entre les citoyens et les professionnels de l’action publique.

Lors de cette semaine, le grand public et les professionnels peuvent :

  • découvrir et comprendre ce que recouvre l’innovation publique ;
  •  rencontrer les hommes et les femmes qui innovent dans le secteur public ;
  •  participer à l’élaboration de nouveaux services publics, contribuer à leur amélioration et appréhender les enjeux de l’innovation publique dans le cadre de la transformation de l’administration du 21e siècle.

Le programme détaillé de la semaine vous est rappelé ci-dessous :

* un kiosque numérique  va être installé durant toute la semaine dans le hall d’accueil du haut-commissariat. Ce kiosque présentera au public et aux agents une information sur l'administration numérique, ses enjeux, ses opportunités et les démarches pouvant être réalisées en ligne auprès des administrations de l'État.

 * un atelier va être organisé, mercredi 14 octobre de 13h à 17h (au 1er étage du bâtiment principal du HC), dédié à la navigation par un échantillon d'usagers sur le portail internet de l'État. Ces usagers s’exprimeront sur la qualité, la lisibilité et l’accessibilité de l’information diffusée. Leurs avis seront ainsi recueillis et pris en compte comme des améliorations à apporter au site.

 * une page Internet spécifiquement créée  pour la Semaine de l’innovation publique est mise en ligne sur le portail de l’État et les sites des administrations publiques. Elle recense des démarches administratives réalisables en ligne. Cette plateforme internet fait l’objet d’une présentation durant toute la Semaine.

 * une démonstration de l’outil « simulateur d’éligibilité »  va être proposée dans le hall d’accueil du haut-commissariat. L’outil permet l’évaluation de l’éligibilité à une aide financière proposée par l’État (dispositifs d’aide à la mobilité).

 * une journée est programmée le jeudi 15 octobre de 10h à 15h dans les locaux de la présidence de la Polynésie française. Une succession de présentations sera proposée au public par les services ou établissements publics du Pays.
 

Un point sur les sites internet existants et les démarches possibles en ligne et notamment du géoportail « Te fenua  », application informatique de géolocalisation particulièrement innovante en matière de gestion du cadastre polynésien, sera présenté.