Les contrefaçons

 

Déceler un produit de contrefaçon vous prémunit de ses dangers !

Quelques indices peuvent vous y aider …

Les indices

Parce que chaque consommateur est une victime potentielle des dangers de la contrefaçon, les indices ci-après vous permettront d’être encore plus vigilants.

  •  1er indice : le lieu de vente

Évitez, pour vos achats, les lieux de vente n’ayant pas pignon sur rue et privilégiez, à l’étranger notamment, les commerces officiels.

  • 2ème indice : la qualité du produit

Ayez un œil attentif sur la symétrie des lignes, les coutures, la robustesse du tissu ou des matériaux employés, les mauvaises combinaisons de couleurs, les finitions, etc.

  • 3ème indice : le prix

Méfiez-vous d’un prix anormalement bas, car seules les « filières parallèles » sont en mesure de proposer des articles à ces conditions tarifaires. Demandez toujours une facture, et assurez-vous que le vendeur accepte toutes les modalités de paiement, et pas seulement les espèces.

  • 4ème indice : l’étiquetage

Examiner avec soin l’étiquette : une mauvaise qualité d’impression ou une erreur d’orthographe révèlent généralement une contrefaçon. Assurez-vous de l’apposition des logos attestant du respect des normes européennes (type CE) et/ou nationales (type NF).

  • 5ème indice : l’emballage

Vérifiez que l’emballage est de qualité et qu’il correspond à la valeur du produit. Il y a de grandes chances qu’un produit dit « de luxe », emballé dans un sac plastique ou dans un carton, soit une contrefaçon. Les certificats d’authenticité, les conditions de garantie et le service après-vente proposés constituent, par ailleurs, des indicateurs importants.

Sur Internet, soyez particulièrement vigilants !

Méfiez-vous, notamment, des sites d’enchères en ligne, qui peuvent proposer des articles de contrefaçon.

Dans la mesure du possible, tâchez de vous assurer de la localisation géographique du vendeur (le montant de la livraison, ainsi que les frais de port, sont des bons indicateurs), et que ce même vendeur détient peu d'exemplaires du produit proposé (l’absence de stock constitue un indice probant).

En cas de doute persistant, vous pouvez contacter la société qui fabrique les produits authentiques.

Contrefaçon : danger !

Le Comité Colbert et la direction générale des douanes et droits indirects, sous l'égide du Comité National Anti-contrefaçon, organisent périodiquement des campagnes d'information grand public pour lutter contre la contrefaçon.

Ces opérations appellent à la responsabilité de chaque acheteur de produits de contrefaçon et vise à faire prendre conscience qu'acheter un produit faux

- Ce n'est jamais une bonne affaire

- C'est commettre un délit douanier sévèrement sanctionné

En effet, quand vous achetez de la contrefaçon, vous :

- risquez de compromettre votre santé (faux alcool, parfums, cosmétiques),

- risquez de porter atteinte au patrimoine industriel et au savoir-faire français,

- vous commettez un délit douanier et pouvez encourir, par la simple détention d’un faux, une amende et un peine d'emprisonnement.

C'est financer, par son achat, la criminalité organisée et contribuer à l'exploitation d'une main d’œuvre d'enfants et d'immigrés.

La contrefaçon est désormais le fait de réseaux très organisés qui utilisent les revenus de la contrefaçon pour financer d'autres activités criminelles (trafics de drogue, d'armes, terrorisme).