STOP AUX FAKE NEWS !

 
STOP AUX FAKE NEWS !

 De faux points de situation circulent

Seules les pages Facebook du Haut-commissariat et de la Présidence communiquent officiellement sur le coronavirus en Polynésie française.

Les contrevenants à l’origine des fake news risquent une amende de 5 400 000 de francs pacifiques.

FAKE NEWS_vente alcool

 

90280117_1304250309778267_8176103463554383872_o

 

Fake news 24 mars