Journée nationale d’action contre l’illettrisme en Polynésie française

14/10/2021 - Journée nationale d’action contre l’illettrisme en Polynésie française

 
 
Journée nationale d’action contre l’illettrisme en Polynésie française

Ce jeudi 14 octobre s’est déroulée la Journée nationale d’action contre l’illettrisme (JNAI) organisée par le régiment du service militaire adapté de Polynésie française (RSMA-Pf) à la caserne Broche d’Arue.

À cette occasion, M. Dominique SORAIN, Haut-commissaire de la République en Polynésie française, M. Thierry DELMAS, directeur de cabinet de la ministre de l’éducation, de la modernisation de l’administration, en charge du numérique, représentant le Président de la Polynésie française, le contre-amiral Jean-Mathieu REY, commandant supérieur des forces armées en Polynésie française, M. Philippe LACOMBE, Vice-recteur de la Polynésie française, le lieutenant-colonel Fabrice AVENEL, commandant du RSMA-Pf et M. Stéphane BOUTHEON, président de l’Association de Polynésie française des Auditeurs de l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN), ont signé un protocole relatif à la participation du « Polynôme académique » dans la lutte contre l’illettrisme engagée par le RSMA-Pf. 

La signature du protocole constitue un nouvel engagement des autorités dans l’objectif de mieux coordonner l’action des différents partenaires :

  •  Le RSMA-Pf prépare au Certificat de Formation Générale (CFG) tous les volontaires stagiaires sans diplôme scolaire. Des personnels enseignants mis à disposition et des intervenants bénévoles dispensent des cours d’acquisition des savoirs de base au bénéfice des volontaires stagiaires détectés en situation d’illettrisme. Le régiment propose aux personnels éducatifs d’intégrer la réserve citoyenne de l’Armée de terre. Le RSMA-Pf s’engage également cette année dans la lutte contre le décrochage scolaire avec le dispositif Volontaires Jeunes Cadets (VJC), projet qui propose un parcours pluridisciplinaire au profit d’une trentaine de mineurs (de 16 à 18 ans) et dont la 1ère promotion a été inaugurée ce samedi 9 octobre.
  •  Le ministère de l’éducation, de la modernisation de l’administration, en charge du numérique (MEA) et le Vice-rectorat de la Polynésie française sont particulièrement favorables à l’intervention hors du temps scolaire des personnels enseignants auprès des stagiaires RSMA-Pf. Le MEA et le Vice-rectorat soutiennent la mise à disposition à temps partiel de psychologues de l’Éducation nationale dans le cadre de l’Accompagnement Médico-Psycho-Social (AMPS) engagé par le régiment en faveur des volontaires stagiaires ainsi que le dispositif de prévention du décrochage scolaire Volontaires Jeunes Cadets.
  •  Le commandement supérieur des forces armées (COMSUP) en Polynésie française s’engage à sensibiliser au monde de la défense, les personnels éducatifs intégrant la réserve citoyenne de l’Armée de terre auprès du RSMA-Pf, via notamment des Journées Découverte des forces armées.
  •  L’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) s’engage à inviter ses adhérents à participer au dispositif d’acquisition des savoirs de base initié par le RSMA-Pf et à apporter son concours au COMSUP pour organiser des conférences sur le thème de la défense globale au profit des réservistes citoyens.

Un comité de pilotage se réunira chaque année pour suivre les actions menées et valider les nouveaux projets en matière de lutte contre l’illettrisme en Polynésie française.

Le haut-commissaire souligne l’importance des différents maillons mis en œuvre pour lutter contre l’illettrisme auprès des mineurs et des majeurs. Les services de l’État et du Pays sont mobilisés pour renforcer le travail initié par l’observatoire de la persévérance scolaire et de l’insertion professionnelle, créé cette année.