Retour Accueil / Les services de l'Etat / Sécurité / La Police aux frontières

La Direction de la Police aux frontières de la Polynésie française

Police aux frontières

Coordonnées

Aéroport de Tahiti – Faa’a
✉ : BP 6362 – 98702 Faa’a
Directeur : Robert Fanjat , commandant de Police
Adjoint au directeur : Philippe Babdor , commandant de Police
☎ : (689) 40 80 06 00 - Fax : (689) 40 80 06 18

@ : dpaf987@interieur.gouv.fr

PAF

Implantée géographiquement à l’aéroport international de Tahiti-Faa’a, la direction de la police aux frontières de la Polynésie française (DPAF 987), direction spécialisée de la police nationale et service territorial de la DCPAF, compétente sur l’ensemble des archipels de la Polynésie française est placée sous l’autorité du haut-commissaire de la République en Polynésie française.

Historique  :

Le 9 décembre 1983, la circonscription territoriale de la police de l’air et des frontières (CTPAF) est créée et rattachée au service central de la police de l’air et des frontières de Paris, sa compétence s’étend sur le territoire de la Polynésie française

Le 14 octobre 1994, le service central de la police de l’air et des frontières, détachée des renseignements généraux en 1973, laisse la place à la direction centrale du contrôle de l’immigration et de la lutte contre l’emploi des clandestins (DICCILEC). En Polynésie, la CTPAF devient ainsi la  direction du contrôle de l’immigration et de la lutte contre l’emploi des clandestins (DCILEC)

Le 29 janvier 1999, la direction centrale de la police aux frontières (DCPAF) succède à la DICCILEC. La DCILEC de Polynésie laisse place à la direction territoriale de la police aux frontières (DTPAF), qui évolue en direction de la police aux frontières de la Polynésie française (DPAF) le 1er août 2003.

Missions  :

La DPAF 987 assure notamment les missions suivantes :

  • le contrôle de l’immigration à l’entrée et à la sortie du territoire par voir aérienne et maritime ;
  • le respect des textes relatifs à la circulation transfrontalière ;
  • la lutte contre l’immigration irrégulière sous toutes ses formes et les enquêtes judicaires qui en découlent : étrangers en situation irrégulière, filières et aidants, emploi des étrangers sans titre et sans autorisation de travail, faux documents ; le dispositif opérationnel de la DPAF est conduit par la brigade mobile de recherche territoriale (BMRT), unités d'investigation à compétence judiciaire ;
  • la mise en œuvre de l‘éloignement effectif des étrangers en situation irrégulière sur le territoire : non-admission, reconduite à la frontière, expulsion, interdiction judiciaire du territoire ;
  • la participation à la sûreté des moyens de transport internationaux à l’aéroport de Tahiti-Faa’a (enquêtes d’habilitation pour la délivrance des titres d’accès en zone réservée)
  • Les enquêtes pour l’utilisation d’hélisurfaces et pour les prises de vue aériennes

La DPAF 987 est également chargée de la coopération internationale opérationnelle dans les domaines de sa compétence et assure les missions de police générale (lutte contre la délinquance et concourt à la sécurité routière) sur les zones publiques de l’aéroport international de Tahiti-Faa’a.

Le directeur de la police aux frontières de la Polynésie française est le conseiller du haut-commissaire en matière de contrôle de la circulation transfrontière et de la lutte contre toutes les formes d'immigration irrégulière. Il met en œuvre, sous l’autorité de ce dernier, les objectifs nationaux adaptés au service et en évalue les résultats.

Organisation  :

L’échelon territorial de la DPAF de la Polynésie française est composé de:

  • un état-major
  • un service de police aux frontières territorial (SPAFT)
  • une division des unités spécialisées et de la sûreté (DUS) à laquelle est rattachée une brigade mobile de recherche territoriale (BMRT)
  • un département administratif et financier (DAF)
  • un département de gestion opérationnelle (DGO) auquel est rattaché une cellule documentation et accueil (CDA) et une cellule d’ordre et d’emploi (COE)

La DPAF est composée de 54 personnels : 34 fonctionnaires du corps d’encadrement et d’application (gardiens et gradés), 4 officiers de police, 10 adjoints de sécurité et 6 administratifs.

INFORMATIONS ET DOCUMENTATIONS DIVERSES

La pré-plainte en ligne (cliquez sur le lien)