2016

L'appel à projet 2016 du Fonds pacifique

 
 

L'appel à projet 2016 du « Fonds de coopération économique, sociale et culturelle pour le Pacifique » a été lancé par le Secrétariat permanent pour le Pacifique du Ministère des affaires étrangères.Les porteurs de projets potentiels devront remplir correctement et déposer un dossier-type à l'aide de la fiche projet et de la fiche budgétaire , au plus tard le lundi 16 novembre 2015 , auprès M. Maxime GUTZWILLER, chef du Bureau sécurité intérieure et relations internationales.

 

Fonds pacifique - fiche projet 2016 553,17 kB | 21/10/2015

Fonds pacifique - fiche budgétaire 2016 486,33 kB | 21/10/2015

 

 ✉ :  Haut-commissariat - Cabinet Bsiri - BP 115 - 98 713 Papeete - TAHITI
 ☎ : (689) 40 46 85 25

 @ : maxime.gutzwiller@polynesie-francaise.pref.gouv.fr

 @ : seagleen.rosin@polynesie-francaise.pref.gouv.fr

 

Critères de sélection des projets :

Les projets éligibles à une subvention du Fonds relèvent de la coopération régionale avec les États océaniens, et doivent obligatoirement, contribuer à l’insertion régionale des collectivités françaises océaniennes (Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Wallis Futuna) et aux actions de coopération économique, sociale et culturelle.

Pour l'année 2016, préférence sera donnée aux projets relatifs à la lutte contre le changement climatique et à la prévention des risques de catastrophes naturelles, aux projets à caractère économiques et industriels (études de faisabilité, actions de formation… ), et aux projets en lien avec la sécurité sanitaire  ou alimentaire (lutte contre les maladies endémiques ,gestion des ressources halieutiques, ... ).

 

Conditions financières:

La contribution nette du fonds Pacifique ne doit pas excéder 50% de la dépense globale, au maximum, celle-ci ne devant prendre en compte ni les charges salariales fixes du bénéficiaire ni ses frais de gestion. Le statut juridique des bénéficiaires  pourra être indifféremment public ou privé (collectivités, établissements publics, entreprises, associations...). Nous attirons votre attention sur les budgets prévisionnels. Les valorisations en nature effectuées par les organismes bénéficiaires n’excèdent pas 20% du montant total du projet. Une attention spécifique sera portée sur l'équilibre du projet prévisionnel et la présence des lettres d'engagement des éventuels co-partenaires.