Histoire - A nos héros... Il y a 80 ans…

 

Il y a 80 ans…

Éditorial

leydet

Philippe LEYDET, Directeur du service territorial des anciens combattants et victimes de guerre de Polynésie française

1940 – 2020 

L'année 2020 est une année particulièrement riche sur le plan mémoriel :

75 ans de la fin de la seconde guerre mondiale et surtout des 80 ans des combats de mai-juin 1940, de l’appel du 18 juin du général de Gaulle et du ralliement des Établissements Français de l’Océanie à la France Libre.

Bien évidemment la haute figure du Général DE GAULLE domine 2020.

Année gaullienne par excellence : 130ème de sa naissance, 80ème de l'appel du 18 Juin, 50ème de sa mort.

Le militaire, le chef de la France Libre, le fondateur et le premier président de la Vème République, tout ce parcours d'engagement au service de la France et des Français.

Rappeler la mémoire et l'action de Charles de Gaulle c'est célébrer l'esprit de résistance, l'unité nationale et républicaine, et évidemment une certaine idée de la France.

« Nous-mêmes, les Français libres, nous avons le glorieux devoir et la suprême dignité d’être l’âme de la résistance nationale. » (discours BBC 29/11/1940)

Mais c’est également rendre hommages à toutes celles et ceux qui se sont engagés à ses côtés, venus de métropole, des colonies ou de l’étranger, qui ont combattus et souvent sont morts pour que nous puissions naître et vivre Libres !

« …  Je veux, ici, affirmer avec force que les hommes de mai-juin 1940 ont mérité de la Nation. Contrairement à une légende tenace, beaucoup se sont battus avec courage et dévouement. Les 100 000 Français tombés au champ d'honneur en cinq semaines de campagne, sont morts en « avant-garde de la défense de la liberté…».  Mme Geneviève DARRIEUSSECQ Ministre délégué auprès de la ministre des Armées, chargée de la Mémoire et des Anciens combattants.

Aussi afin de célébrer leurs mémoires et les liens affectifs forts entre le Fenua et la France voici un ouvrage et une exposition consacrée aux Aito Polynésiens de 1940. Vous pourrez ainsi découvrir ou redécouvrir certains d’entre eux dont on parle régulièrement et d’autres un peu moins :

ONAC-VG POLYNÉSIE : "Il y a 80 ans..."

A nos héros ultramarins

Éditorial

titaina

Titania REDON

Directrice de la communication outre-mer du groupe SUEZ

2020 est une « année d’anniversaires historiques » comme l’ont rappelé Renaud Muselier, président de Régions de France, Hervé Gaymard, président du conseil départemental de Savoie, président de la Fondation de Gaulle, et Vladimir Trouplin, conservateur du musée de l’ordre de la Libération.

Il était important de commémorer ces anniversaires, notamment celui du ralliement des Établissements Français de l’Océanie (Polynésie française) le 2 septembre et de la Nouvelle-Calédonie le 19, avec les interviews d’Édouard Fritch, président de la Polynésie française et de Thierry Santa, président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie.

Nous publions donc ce hors-série Raconte-moi une Histoire d’outre-mer qui reprend les interviews et témoignages parus dans le magazine Itinéraires d’outre-mer depuis 2016.

Cette rubrique « Raconte-moi une Histoire » est née d’un constat : l’Histoire de nos outre-mer est encore peu connue alors qu’elle est riche d’engagements extraordinaires mais également de périodes plus douloureuses. Je rappelle que notre objectif est uniquement de transmettre les témoignages et les souvenirs de nos Anciens et de leurs proches, d’être des « passeurs de mémoire ». Je suis moi-même descendante de six anciens combattants polynésiens de la Première et de la Seconde Guerre mondiale, dont Pouvana’a a Oopa, son fils, Marcel Marcantoni Oopa et Edmond Peltzer.

Hors-série Itinéraires d’outre-mer : Raconte-moi une Histoire d'outre-mer