Le Cabinet du Haut-commissaire

 

Dirigé par le Directeur de cabinet, sous-préfet, le cabinet est chargé :

  • de la coordination de l’action de l’État en matière de sécurité intérieure et de prévention de la délinquance, de sûreté et de défense, de protection civile et de gestion de crise ;
  • de la préparation des missions de représentation du Haut-Commissaire ;
  • de l’organisation des visites officielles et cérémonies publiques ;
  • des affaires réservées et des distinctions honorifiques ;
  • des relations internationales ;
  • de la communication de l’État.

Il est composé :

  • du bureau du cabinet (BCAB) ;
  • du bureau de la communication interministérielle

(BCI) ;

  • du service des sécurités (SdS) ;
  • de la cellule diplomatique (CD) ;
  • de la direction de la protection civile (DPC).

Le bureau du cabinet (BCAB)

Il se compose :

- Du chef du bureau du cabinet, adjoint au Directeur de cabinet, chargé :

  • de la coordination fonctionnelle des bureaux et direction du cabinet ;
  • de l’organisation des missions et visites officielles ;
  • de la centralisation et l’analyse des résultats des scrutins nationaux et locaux ;
  • du traitement des interventions des grands élus et du Président de la République ;
  • de l'analyse politique.

Section «protocole, expulsions et chancellerie» [SPEC]

  • organisation des cérémonies officielles et manifestations publiques dans le respect du protocole républicain, de la préparation des déplacements officiels ;
  • gestion des distinctions honorifiques ;
  • expulsions locatives et foncières.

Section «courrier et garage» [SCG]

  • gestion du courrier et du parc automobile du haut-commissariat.

Le bureau de la communication interministérielle (BCI)

Il est notamment chargé :

  • de la valorisation des actions de l’État ;
  • de l'animation du réseau des chargés de communication des services déconcentrés de l’État ;
  • des relations avec la presse ;
  • de la gestion de la communication de crise.

Service des Sécurités (SdS)

Il est notamment chargé :

  • du suivi des dispositifs de sécurité intérieure et de prévention de la délinquance ainsi que du suivi des crédits liés ;
  • du suivi des dispositifs d’ordre public et de défense ;
  • de l’instruction des polices administratives liées à la sécurité : soins psychiatriques sans consentement, jeux de hasard, vidéo-protection, sûreté portuaire et aéroportuaire, sécurité aérienne, débits de boisson, chiens dangereux ;
  • des dérogations à l’entrée et au séjour des étrangers en Polynésie française.

La cellule diplomatique (CD)

La cellule diplomatique a pour mission d'instruire et de suivre les dossiers concernant les questions européennes et les relations internationales relatives à la Polynésie française et à la diplomatie française dans le Pacifique.

À ce titre, elle est notamment chargée :

  • d’assurer une veille de l’actualité diplomatique et politique dans la zone ;
  • de participer à la mise en œuvre de l’accord FRANZ ;
  • de favoriser l’information des postes diplomatiques de la zone ;
  • de participer à la préparation et à l’instruction des dossiers déposés des dossiers de coopération au titre du fonds de coopération économique, social et culturel pour le Pacifique ;
  • de l’instruction des questions liées à la présence de représentations diplomatiques étrangères en Polynésie française et de l’animation de la vie consulaire sur le territoire ;
  • de veiller à la cohérence des positions françaises exprimées dans les orientations politiques du ministère de l'Europe et des affaires étrangères ;
  • de préparer les dossiers d’entretien du Haut-Commissaire dans le cadre de sa participation aux événements internationaux et européens ;
  • d’apporter son soutien à l’organisation des visites de personnalités étrangères ou françaises dans le domaine des relations extérieures ;
  • de l’administration de Clipperton.

Direction de la Protection Civile (DPC)

Elle est chargée :

sur un plan général 

  • de recenser et d’évaluer les risques de sécurité civile de toute nature;
  • de conseiller le Haut-Commissaire en matière de sécurité et de défense civiles.

en matière de prévention

  • des établissements recevant du public (ERP) en qualité de membre de la commission de sécurité qui relève de la compétence de la Polynésie française ;
  • des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE) en qualité de membre de la commission des installations pour la protection de l’environnement qui relève de la compétence de la Polynésie française ;

en matière de prévision

  • des plans d’urgence (ORSEC) et de la coordination des exercices ;
  • de la détection des risques majeurs (marégraphes, relation avec Météo France et le laboratoire de géophysique) ;
  • de l’alerte et de l’information des populations ;
  • des dispositifs prévisionnels de secours à l’occasion de grands rassemblements de public ;
  • du suivi des moyens du Haut-commissariat ;
  • de l’organisation de la gestion de crise ;
  • de la mise en place et du suivi des Plans Communaux de Sauvegarde (PCS).

en matière de formation et de logistique

  • du suivi de la formation des services d’incendie et de secours et de leur équipement ;
  • des formations de sécurité civile pour les sapeurs-pompiers et des stages de secourisme ;
  • de la présidence de jurys au nom du Haut-Commissaire ;
  • de contribuer à la formation fonctionnelle et opérationnelle des cadres sapeurs-pompiers.

en matière d’opérations de secours et de supervision des services d’incendie et de secours

  • du commandement des opérations de secours lors d’opérations nécessitant l’engagement de plusieurs centres de secours ou en application d’un plan de secours ;
  • de participer à l’expertise des situations à risques auprès des autorités ;
  • du conseil auprès des maires en matière d’organisation et d’équipement de leur corps de sapeurs-pompiers ;
  • de la gestion et de l’activation avec les partenaires (Forces armées en Polynésie française, associations, Pays) du lot FRANZ pour intervenir au bénéfice des pays voisins ;
  • du suivi de l’activation des hélicoptères Dauphin N3 et de la cellule de neutralisation, enlèvement, destruction des explosifs (NEDEX) dans le cadre des missions non militaires.

en matière de défense civile

  • du recensement et du suivi des activités d’importance vitale ;
  • du suivi des stocks stratégiques ;
  • du suivi de la classification des documents ;
  • de la liaison avec les différents ministères du Pays pour évaluer les risques potentiels ;
  • des divers plans de défense.

en matière d’administration générale

  • de la veille réglementaire et conception de textes relatifs à la sécurité civile ;
  • de l’agrément et du suivi des associations agréées de sécurité civile (AASC) et des centres de formation des agents des services de sécurité incendie et d’assistance à personne (SSIAP).
Directeur de cabinet Cédric Bouet
Chef du bureau du Cabinet et adjoint au Directeur de cabinet Mathieu Rouquet
Chef du bureau de la communication interministérielle Sophie Antonioli
Chef du service des sécurités Anne-Laure Dautry
Chef de la cellule diplomatique  
Directeur de la Protection civile Colonel Mickaël Lecoq
Chef du secrétariat général pour l’administration de la police de Polynésie française Céline Mana

Le SGAP

SGAP 2020

Le secrétariat général pour l’administration de la police nationale [SGAP] de Polynésie française est un service déconcentré du ministère de l’Intérieur, régi par les dispositions du décret du 30 mai 2002.