2022

Exercice Marara 2022 : Opération de recherche et de sauvetage en mer de grande ampleur

 
 
Exercice Marara 2022 : Opération de recherche et de sauvetage en mer de grande ampleur

Depuis le 12 mai 2022, dans le cadre de l’exercice de grande ampleur Marara, la force multinationale sous commandement français est déployée sur les îles de Huahine et Raiatea, renommées « Greenland ». Le scénario porte sur des missions de reconnaissances menées, à terre, en mer et par voie aérienne, suite au passage d’un cyclone « Virginie ».

L’exercice Marara 2022 est pour les Forces armées en Polynésie française (FAPF) et ses partenaires, une occasion exceptionnelle de multiplier les synergies dans le cadre de leurs entrainements.

C’est dans ce contexte que, le samedi 14 mai, un important exercice de recherche et de sauvetage en mer a été coordonné par le JRCC avec le déploiement de l’ensemble des moyens maritimes et plusieurs aéronefs.

Placé sous la responsabilité du Haut-Commissaire de la République en Polynésie française, le JRCC (Joint Rescue Coordination Centre) assure 24/24h les missions de service public et notamment de coordination des opérations de recherche et sauvetage aéronautiques et maritimes.

L’objectif de cet exercice pour les militaires français et américains : s’entrainer à une opération de recherche et de sauvetage.

Dans la matinée, le BSAOM BOUGAINVILLE reporte au JRCC la présence du remorqueur portuaire côtier MAROA, jouant le rôle d’un voilier démâté et à la dérive entre Raiatea et Huahine. Après des investigations menées à bord par le Bougainville et une enquête à terre, il s’avère que quatre hommes auraient disparu à la mer.

Le JRCC engage alors un dispositif aéro-maritime de recherche composé du BSAOM BOUGAINVILLE, de l'USS PEARL HARBOR, du patrouilleur ARAGO, d’un GARDIAN de la Flottille 25F et d'un HERCULES C130J de l'US Air Force.

Les 4 naufragés sont finalement localisés en début d’après-midi par les aéronefs et récupérés par le PEARL HARBOR avant d'être fictivement évacués vers Huahine par l'Alouette III de la 34F.

Cet exercice a permis de mettre en avant l'excellente coordination entre le JRCC Tahiti et les FAPF, ainsi que l'interopérabilité avec une nation étrangère.

De plus, cette opération menée dans le cadre de l’exercice Marara est tout à fait réaliste. En effet, Pitcairn étant inclus dans la zone de recherche et sauvetage du JRCC Tahiti, si une telle opération devait avoir lieu, elle serait coordonnée par le JRCC Tahiti sur un schéma identique à celui mené à Greenland, avec des moyens des FAPF, ou tout autre moyen international disponible.

Les bâtiments français déployés dans les eaux internationales peuvent également être sollicités. Ce fut le cas en septembre 2021 lorsque le BSAOM BOUGAINVILLE alors en déploiement opérationnel au Nord du Pacifique, a secouru trois plaisanciers américains à bord d’un bâtiment de pêche à la dérive depuis plus de 24h.

Le Bougainville et le bâtiment à la dérive se trouvant tous les deux dans la zone de responsabilité du JRCC d’Honolulu, les marins français ont, avec l’amiral commandant la zone Asie-Pacifique (ALPACI), apporté leur concours pour un remorquage qui a duré 22 heures par mer 4 à 5 (forte houle) sous la responsabilité du JRCC d’Honolulu.

Pour toute urgence en mer, contactez le JRCC :

Téléphone: 16 (appel gratuit) ou 40.54.16.16

VHF: canal 16