Séance d’information budgétaire au profit des communes des îles du Vent

 
 
Séance d’information budgétaire au profit des communes des îles du Vent

À l’invitation de M. Guy FITZER, chef des subdivisions administratives des îles du Vent et des îles sous-le-Vent, 33 directeurs généraux des services, responsables financiers et agents techniques des communes des îles du Vent ont participé vendredi 13 janvier dernier à une séquence d’information budgétaire déclinée en deux temps en lien avec les services financiers et juridiques du Haut-commissariat.

Une première séquence a eu vocation à rappeler les grands principes budgétaires et apporter aux techniciens des conseils afin de les accompagner dans l’élaboration des budgets communaux équilibrés en fonctionnement et en investissement.

Une seconde séquence a présenté les différents dispositifs financiers de l’État ouverts aux communes au titre de l’année 2023, parmi lesquels le Contrat de Développement et de Transformation (CDT), le Fonds Intercommunal de Péréquation (FIP), la Dotation d’Équipement des Territoires Ruraux (DETR), le Fonds Exceptionnel d’Investissement (FEI) ou le Fonds de Transition Énergétique. Ainsi, les calendriers, les règles d’éligibilité des projets et de complétude des dossiers ont été présentés.

L’administrateur des îles du Vent et des îles sous-le-Vent a rappelé que ces dispositifs constituent des outils de l’État en faveur des communes pour le développement de leurs  projets structurants (écoles, réseaux d’assainissement), le renouvellement des équipements publics et le développement des services publics environnementaux (réseaux d’eau potable, d’eaux usées et traitement des déchets notamment), nécessaires à la population.

Lors de cette séance, l’administrateur a également annoncé le déploiement prochain du Fonds de Secours, sollicité par le Haut-commissaire de la République en Polynésie française auprès du ministre délégué chargé des Outre-mer à la suite des dégâts causés par les fortes houles en juillet 2022, sur les communes du sud de Tahiti notamment.

En 2021, le soutien de l’État aux communes de Polynésie française s’est élevé à 13,6 milliards de francs Pacifique.