Les mouvements transfrontaliers d’argent liquide

 

Je voyage en Polynésie française avec de l’argent liquide

Les voyageurs qui transportent à l’entrée de la Polynésie française de l’argent liquide d’un montant égal ou supérieur à 1 193 300 francs CFP (10 000 €) doivent en faire la déclaration auprès de la douane. Ce plafond s’applique individuellement à chaque voyageur.

On entend par argent liquide les espèces, les instruments négociables au porteur (chèques de voyage, chèques, billets à ordre ou mandats), les marchandises servant de réserves de valeur très liquides (l’or) et les cartes prépayées.

Le téléservice DALIA vous permet d’effectuer cette formalité en ligne (https://www.douane.gouv.fr/dalia/Dalia.jsp ). DALIA est disponible au plus tôt 30 jours avant la date de votre voyage.

Vous n’avez pas déclaré votre argent liquide en ligne, présentez-vous aux agents des douanes lors de votre arrivée pour effectuer auprès d’eux cette formalité.

25318988-panneau-d-avertissement
Les voyageurs transitant par un territoire étranger au départ de la métropole (États-Unis, Japon…) sont soumis à cette formalité.

En cas de contrôle, vous devez être en capacité de présenter votre déclaration entièrement complétée aux agents des douanes sous format papier ou sur l’un de vos appareils électroniques. Le montant déclaré doit correspondre exactement au montant des capitaux que vous transporterez lors de votre voyage. Dans le cas contraire, votre déclaration sera considérée comme incorrecte ou incomplète et vous vous exposerez à des sanctions prévues par le Code monétaire et financier.

25318988-panneau-d-avertissement
Je suis porteur d’argent liquide pour le compte d’une autre personne. Je dois déclarer auprès de la douane l’argent liquide transporté.

Je reçois de l’argent liquide par voie postale, fret express ou par tout autre moyen de transport

La douane peut exiger que le destinataire ou l’expéditeur fournisse des précisions quant à l’origine de cet argent si le montant constaté est égal ou supérieur à 1 193 300 francs CFP (10 000 €).

Cette procédure, appelée « obligation de divulgation », permet à la douane de retenir l’argent pendant 30 jours renouvelables.

La douane peut retenir temporairement de l’argent liquide quel qu’en soit le montant dès lors que des indices de liens avec une activité criminelle sont découverts.