2022

Opération de contrôle routier sur les communes d'Arue et de Mahina pour lutter contre toutes infractions génératrices d’accident sur la route

 
 
Opération de contrôle routier sur les communes d'Arue et de Mahina pour lutter contre toutes infractions génératrices d’accident sur la route

Depuis le début de l’année et plus particulièrement ces dernières semaines, une série d’accidents mortels et une hausse importante du nombre de blessés ont été relevés par les forces de sécurité sur les routes du Fenua.

Sur les 9 personnes qui ont perdu la vie, 8 sont des usagers de deux-roues et plus de deux tiers de ces accidents mortels sont liés à une vitesse excessive ou inadaptée.

Ces événements tragiques qui endeuillent de nombreuses familles nécessitent de rappeler à l’ensemble des usagers de la route le respect des règles de conduite qui sont aussi des règles d’attention et de prudence, notamment en cette période de vacance scolaire.

Face à la recrudescence des faits constatés, le Haut-commissaire de la République en Polynésie française, Dominique SORAIN a demandé aux forces de police et de gendarmerie Nationales de renforcer encore leur présence sur les routes, en faisant porter l’effort sur les contrôles de vitesse, d’alcoolémie et les dépistages de stupéfiants.

En début de soirée du 07 avril 2022, la Gendarmerie Nationale en Polynésie française a mené une opération d’envergure de contrôles routiers sur les communes d’Arue et de Mahina.

À cette occasion, le Directeur de Cabinet du Haut-commissaire, M. Cédric BOUET et le Général Frédéric SAULNIER, Commandant le COMGEND en Polynésie française, se sont rendus sur place aux côtés des gendarmes mobilisés pour cette opération.

Ce dispositif constitué de 25 militaires a permis de contrôler 100 véhicules et 130 deux roues.

46 infractions ont été relevées dont :
- 3 détentions de produits stupéfiants et 1 conduite sous l’emprise de stupéfiants,
- 2 conduites sous l’empire d’un état alcoolique délictuel et 1 refus de se soumettre aux vérifications du taux d’alcoolémie,
- 4 défauts de permis de conduire, 6 défauts d'assurance et 9 absences de présentation de ces documents,
- 10 non port de la ceinture de sécurité et 1 non port de casque,
- 4 défauts d'équipement du véhicule (éclairage, frein) et 5 pneumatiques lisses.

Cette opération a permis de cibler toutes infractions génératrices d’accident et notamment celles portant sur les équipements de sécurité (non port du casque, gants, pneumatiques…) comme celles concernant les comportements répréhensibles (vitesse excessive, manœuvres dangereuses, règles de priorité).

*
Le Haut-commissaire de la République, Dominique SORAIN appelle à nouveau l’ensemble des automobilistes à la plus grande vigilance puisque seule la responsabilité individuelle de chacun des conducteurs permettra d’enrayer ce phénomène sur nos routes.