2020

2020-05-06 - Action de solidarité : 100 familles issues des quartiers prioritaires reçoivent des kits sanitaires et des produits alimentaires de première nécessité

 
 
100 familles issues des quartiers prioritaires reçoivent des kits sanitaires

Mardi 5 mai 2020, M. Guy FITZER, chef des subdivisions administratives des îles du Vent et des îles Sous-le-Vent, représentant le Haut-Commissaire de la République, a participé à la distribution de kits hygiéniques et de paniers alimentaires en faveur des familles les plus démunies à Mahina.

Cette opération s’est déroulée en présence de M. Damas TEUIRA, maire de la commune et de M. William TEMAHUKI, directeur par intérim du syndicat mixte du contrat de ville de l’agglomération de Papeete.

L’esprit de solidarité était au rendez-vous dans l’enceinte de la salle omnisport de Mahina, transformée pour l’occasion en supermarché de campagne animé par des bénévoles, volontaires de service civique et agents communaux.

100 familles vivant dans la précarité ont reçu des kits sanitaires comprenant du savon liquide, du gel hydro-alcoolique, une solution désinfectante, des mouchoirs en papiers et des gants. A l’entrée de la zone de distribution, des masques en tissus ont été remis aux bénéficiaires qui ont mis en pratique les gestes barrières et la distanciation sociale auxquels ils ont été préalablement sensibilisés.

Les familles ont également bénéficié de 100 paniers et bons alimentaires, composés de produits de première nécessité, de fruits et de légumes.

La commune de Mahina poursuivra cette action d’aide alimentaire pendant cinq semaines grâce au soutien financier de 5 millions Fcfp apporté par l’État et le Syndicat Mixte du Contrat de Ville de l’agglomération de Papeete.

A cette occasion, l’administrateur de l’État a félicité et remercié l’ensemble des intervenants de la commune, du contrat de ville ainsi que les bénévoles et les associations qui ont contribué à la réussite de cette action de solidarité. Il a rappelé que cette campagne de distribution s’inscrit dans le cadre d’un plan d’aide de 62,6 millions Fcfp en faveur des populations des quartiers prioritaires les plus fragilisées par la crise sanitaire actuelle.