2020

Allocution du Haut-Commissaire de la République relative à la reprise des vols internationaux le 15 juillet

 
 
Allocution du Haut-Commissaire de la République relative à la reprise des vols internationaux le 15 juillet

Allocution de M. Dominique SORAIN,

Haut-Commissaire de la République en Polynésie française

 

CONFERENCE DE PRESSE ETAT – PAYS

relative à la reprise des vols internationaux à compter du 15 juillet 2020

 

Jeudi 9 juillet 2020

Présidence de la Polynésie française

Seul le prononcé fait foi

[INTRODUCTION]

Chers Polynésiens,

La Polynésie française est aujourd’hui préservée de l’épidémie de Covid-19 qui continue à sévir dans le monde. Les contaminations se sont limitées aux cas importés grâces aux mesures fortes et précoces mises en place depuis le début de cette crise.

Nous avons toujours recherché la rigueur, de façon adaptée, avec pour maître mot : la protection de la population.

Nous avons capitalisé sur cette expérience acquise durant les mois précédents.

Nous venons de passer un cap important avec la fin des vols de continuitéterritoriale, nous avons su nous protéger tout en ouvrant progressivement nos frontières, avec vigilance et rigueur.

  • Près de 1000 résidents sont rentrés au fenua par ces 9 vols, cela nous a permis de tester notre dispositif.
  • Parmi ces 1000 personnes revenues grâce à ces vols de continuité territoriale, seuls deux cas importés ont été détectés. Ces deux cas n’ont contaminé personne grâce au système de détection rigoureux mis en œuvre déjà éprouvé ces derniers mois et qui sera encore plus exigeant.

Entre le 1er et le 14 juillet inclus, nous avons défini une nouvelle étape qui concerne essentiellement les personnes revenant uniquement de métropole, pour un motif impérieux, testés 72h avant l’embarquement, avec une septaine obligatoire à l’arrivée. Les précautions que nous avons pris depuis le début et les mécanismes de vigilance basés sur des tests à intervalles réguliers sont efficaces.

Mais nous restons pleinement mobilisés et extrêmement vigilants, la situation épidémique dans le monde évolue sans cesse.

A partir du 15 juillet, nous allons franchir une nouvelle étape avec la fin des motifs impérieux et la reprise de l’activité touristique internationale.

Le placement en quarantaine est incompatible avec la reprise de l’activité touristique.

[REOUVERTURE DES FRONTIERES DE LA POLYNESIE]

Dans ce cadre, un équilibre permanent entre sécurité sanitaire et reprise économique est nécessaire. Nous allons donc rouvrir nos frontières à partir du 15 juillet, avec un dispositif très exigeant. Cela s’applique bien sûr aux personnes qui viennent de la métropole et d’Europe mais ça s’adresse en particulier aux Etats-Unis.

Comme le souhaite le Pays, nous envisageons de rouvrir nos frontières aux Américains au 15 juillet tout en exigeant des conditions sanitaires strictes avec un renforcement des tests pouvoir dépister rapidement.

La réouverture de nos frontières s’accompagne un suivi étroit par les autorités sanitaires de tout visiteur et de mesures sanitaires basées sur des tests obligatoires :

  • Un test obligatoire 72h avant d’embarquer ;
  • Un second test 4 jours au plus tard après l’arrivée en Polynésie.

Cette série de dépistages obligatoires, c’est notre filet de sécurité !

C’est notre garantie pour nous assurer que les touristes qui arriveront chez nous, en particulier des Etats-Unis, sont sains et ainsi assurer la sécurité sanitaire à toute la population polynésienne.

Cette série de test sera obligatoire pour toutes les personnes qui entrent sur le territoire, résidentes ou non résidentes, quel que soit leur nationalité.

Les conditions d’entrée seront les mêmes pour tous !

 

[DES OUTILS NOUVEAUX ET PLUS EFFICACES]

Nous disposons d’outils nouveaux que nous a testé lors des vols de continuité territoriale, nous sommes mieux équipés et nous avons capitalisé sur notre expérience.

Cette stratégie s’appuie sur des tests désormais disponibles en nombre suffisant et pouvant s’effectuer en masse.

Il est évident qu’avec la réouverture des frontières, il y aura probablement d’autres cas positifs dans un avenir proche, mais nous sommes préparés, équipés et nous avons pu acquérir une solide expérience durant ces derniers mois.

Nous disposons d’outils efficaces pour prévenir les risques de contamination

Notre stratégie « Tracer/ Dépister / Isoler » a fait ses preuves.

  • nous savons tracer : des outils numériques vont permettre d’assurer le suivi des visiteurs sur notre territoire (ESTIS : ESTA sanitaire). Je salue la mise en place de ce dispositif innovant.
  • nous savons dépister : des tests RT-PCR sont disponibles et nous travaillons en étroite collaboration avec la direction générale de la Santé en métropole pour que les approvisionnements nécessaires puissent être rapidement acheminées.
  • nous savons isoler : le process est rodé, y compris dans les îles. Les professionnels du tourisme sont prêts. Je veux saluer l’immense travail accompli pour définir des protocoles « clean and safe » et participer à la vigilance collective pour vivre avec ce virus sans « sacrifier » notre économie.notre offre de soins est optimale : les établissements hospitaliers et privés sont prêts, nous avons 60 lits de réanimation disponibles.
  • nous sommes équipés, nous disposons de matériels adaptés :des masques, du gel hydro-alcoolique fabriqué localement, des respirateurs.

 

C’est dans ce contexte que le Pays a formulé une demande de dérogation, comme pour Saint-Barthélémy.

Cette demande de dérogation, que j’ai relayée auprès du cabinet du premier ministre, est actuellement à l’étude.

L’Etat, comme depuis le début de la crise, accompagnera la Polynésie française pour favoriser la reprise de l’activité touristique afin de  limiter les conséquences de la crise économique et sociale qui frappe notre territoire.

Nous ne retrouverons pas immédiatement les mêmes volumes de voyageurs qu’auparavant. Mais cette réouverture de nos frontières c’est une nécessité. Il s’agit de permettre une reprise contrôlée et progressive, afin d’assurer le redémarrage économique, en donnant des perspectives aux professionnels du tourisme et tout en conciliant la protection sanitaire de la population.

 

[APPEL A LA VIGILANCE DE LA POPULATION]

Nous sommes prêts et organisés pour cette nouvelle étape.

La population ne doit pas baisser sa garde. C’est la condition du redémarrage économique indispensable pour combattre les destructions d’emplois et les difficultés auxquelles les familles sont confrontées pour trouver de quoi vivre.

Bien sûr depuis le déconfinement, nous avons tous été heureux de nous retrouver et de repartager, comme avant, des moments conviviaux, en oubliant les gestes barrières.

Je me rends compte qu’il y a un relâchement général de la population dans l’application des gestes barrières. Je l’ai vu, lors de mes déplacements, je vois encore trop souvent de personnes qui ne respectent pas les gestes barrières.

A compter du15 juillet, il est impératif de reprendre les bonnes habitudes des gestes barrières, car nous devons plus que jamais nous protéger.

Nous sommes sur une crête !

Sans la participation de la population, sans VOTRE participation, on ne peut pas maîtriser l’épidémie. L’engagement collectif c’est notre force pour lutter contre ce virus en appliquant les gestes barrières au quotidien comme des réflexes.

Je demande à l’ensemble de la population de poursuivre ses efforts et de continuer à vous protéger, à nous protéger.

C’est important, c’est indispensable pour le bien tous et la réussite du redémarrage économique de la Polynésie française.

 

[CONCLUSION]

Chers Polynésiens,

Nous franchissons une nouvelle étape qui nécessite encore plus méthode, de rigueur et de la clarté dans les objectifs.

La Polynésie française doit rouvrir ses frontières, elle ne peut pas rester en autarcie, sous peine d’un effondrement durable de l’économie.

Je demande de la rigueur et de poursuivre nos efforts en appliquant les gestes barrières et la distanciation physique.

Nous devons surtout ne pas relâcher notre vigilance, car je veux à tout prix éviter un retour en arrière.

> Allocution du HC CONF PRESSE 09 JUILLET - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,63 Mb