2020

Exercice ORSEC Maritime d’assistance à navire en difficulté

 
 
Exercice ORSEC Maritime d’assistance à navire en difficulté

Un exercice terrain « ORSEC maritime » sur le thème de l’assistance à navire en difficulté a été organisé entre Tahiti et Moorea ce lundi 5 octobre 2020, sous l’autorité du Haut-Commissaire, Délégué du gouvernement pour l’action de l’État en mer et la coordination de commandant de la zone maritime.

Cet exercice, organisé par le bureau de l’action de l’état en mer, a réuni le centre de sauvetage JRCC Tahiti, les Forces Armées en Polynésie française, la Société de Navigation Polynésienne (SNP) et le Port Autonome de Papeete (PAP).

L’objectif était d’entraîner les équipes de gestion d’intervention et la cellule de gestion de crise de la SNP à la gestion d’un évènement de mer, en particulier porter assistance à un navire en difficulté.

L’exercice s’est déroulé à bord du cargo mixte HAWAIKINUI dans le strict respect des mesures anti-COVID 19.

Il a impliqué, sous la coordination opérationnelle du JRCC Tahiti, la participation d’une soixantaine de personnes issues du Dauphin inter-administrations de la flottille 35F, du remorqueur du PAP, de la cellule de crise de la SNP, du SAMU PF, des équipes d’évaluation et d’intervention de la Base navale, des Forces Armées en Polynésie française et du Haut-commissariat. 

Les objectifs de chaque intervenant ont été atteints avec succès. Cet entraînement a ainsi permis d’améliorer la communication et la coordination entre les différents acteurs et de valider les processus de gestion de l’intervention et de crise.

Scénario 2020

Le scénario de cet exercice reprend l’une des thématiques prévues dans le dispositif ORSEC maritime, à savoir celle de l’assistance à un navire en difficulté, complétée d’une évacuation d’un blessé par voie aérienne.

  • 8h30 : Le cargo mixte HAWAIKINUI est victime d’un incendie impliquant un blessé grave ainsi que la dérive du navire vers la terre. Le commandant du navire formule alors une demande d’assistance au JRCC afin que celui-ci puisse engager une équipe médicale et un moyen de remorquage.
  • Une fois la consultation médicale effectuée avec le SAMU et le feu maîtrisé par l’équipage du HAWAIKINUI, une équipe médicale est déployée par l’hélicoptère Dauphin à bord du navire pour évacuer le blessé. 
  • Une équipe d’évaluation de la base navale de Papeete est ensuite rapidement envoyée en renfort à bord du navire en difficulté à l'aide du Dauphin.
  • Le remorqueur du Port autonome de Papeete a rejoint le HAWAIKINUI pour le remorquer. 
  • L’exercice a pris fin à 12h00.