2021

Évolution du dispositif des motifs impérieux pour les déplacements entre la Polynésie française et l’Hexagone

 
 
Évolution du dispositif des motifs impérieux  pour les déplacements entre la Polynésie française et l’Hexagone

Le Gouvernement a décidé de modifier les conditions de déplacement entre l’Hexagone et les départements et collectivités d’Outre-mer. S’agissant de la Polynésie française, la levée des motifs impérieux entre la Polynésie française et l’Hexagone pour les personnes vaccinées a été décidée à partir du 9 juin 2021.

Dans le contexte de sortie du confinement en métropole, cette évolution importante est rendue possible grâce aux résultats obtenus par l’État et le Pays pour maîtriser la situation sanitaire dans les archipels polynésiens, y compris après l’ouverture le 1er mai aux touristes en provenance des États-Unis qui se soumettent à un protocole sanitaire strict à leur arrivée et sont, dans leur très grande majorité, vaccinés.

En conséquence :

  • Jusqu’au 9 juin 2021, tous les voyageurs en provenance ou à destination de la Polynésie devront continuer à déclarer leur motif impérieux via les télé-procédures déployées par l’État et le Pays.
  • A compter du 9 juin, seules les personnes non vaccinées devront déclarer leur motif impérieux entre la Polynésie française et l’Hexagone via la téléprocédure mise en place par l’État et le Pays. Cette obligation est maintenue dans les deux sens de déplacement.
    Les voyageurs seront alors soumis au protocole sanitaire déterminé par le Pays qui prévoit notamment une quarantaine stricte de 10 jours et des tests de contrôle au cours de leur séjour. Pour se rendre en Polynésie, le test PCR à 72H avant le départ sera  maintenu.
  • A compter du 9 juin, les personnes vaccinées seront dispensées de démarches administratives préalables liées aux motifs impérieux mais devront, lorsqu’elles se rendront en Polynésie, réaliser les tests de contrôle au cours de leur séjour. Pour se rendre en Polynésie, le test PCR à 72H avant le départ sera maintenu.

La suppression des motifs impérieux pour les personnes vaccinées en provenance ou à destination de la métropole à compter du 9 juin prochain demeure réversible et sera adaptée à la circulation du virus.

La protection de la population demeure une priorité pour l’Etat et le Pays et doit être renforcée par une vaccination accrue sur l’ensemble de la Polynésie.