2021

Ouverture du séminaire des guides sanitaires

 
 
Ouverture du séminaire des guides sanitaires

Extrait du discours du Haut-Commissaire de la République

-

Séminaire des Guides Sanitaires

Mercredi 14 avril 2021

Seul le prononcé fait foi

« Depuis plus d’un an, l’Etat et le Pays travaillent ensemble avec acharnement pour protéger la population, préserver l’économie et donner à nos soignants les moyens de faire face dans les meilleures conditions à la menace du COVID.

Durant toute cette période difficile, nous n’avons pas agi seuls.
 Au contraire même, nous avons pu compter chaque jour sur l’engagement exemplaire des maires de Polynésie et de leurs équipes. »

« Au terme de ces mois d’efforts inédits et après une fin d’année très difficile, nous pouvons constater que la situation est enfin maîtrisée sur le territoire :

C’est votre réussite, c’est la réussite de tous les Polynésiens et les Polynésiennes.

Mais attention, ce constat positif ne signifie pas que nous en avons terminé avec le COVID.  Bien au contraire.

Si les résultats sont bons, ils sont encore fragiles et c’est pourquoi plusieurs mesures de contrainte doivent être maintenues, comme le couvre-feu et l’interdiction des rassemblements festifs par exemple. »

« Je suis fermement convaincu, et nous sommes parfaitement en accord avec le président Edouard FRITCH sur ce sujet, que la seule solution durable et sûre pour retrouver un jour une vie « normale » passe par la vaccination de la population et la recherche de la fameuse immunité collective. »

« Le week-end dernier, la forte fréquentation du centre de vaccination ici-même sous le chapiteau de la présidence a été une nouvelle satisfaction. Mais elle ne suffit pas car elle ne doit pas masquer l’importance de cibler les plus fragiles et les plus âgés d’entre nous. L’objectif est le même depuis le début : protéger les plus fragiles, les plus vulnérables. Il faut continuer à nous protéger contre les formes graves de maladies engendrées par ce virus.»

 « Alors que nous étudions les conditions de réouverture progressive du ciel polynésien pour relancer l’économie touristique et les nombreuses activités associées, les résultats obtenus dans ce domaine sont encore à l’égard des plus fragiles peuvent être améliorés et nous allons devoir renouveler les efforts et multiplier les actions de terrain. »

« En ce début du mois d’avril, l’heure est venue de mobiliser à nouveaux vos équipes et d’aider le ministère de la santé à utiliser au mieux les vaccins que lui procure l’État.

Ce que nous sommes venus vous dire ce matin, c’est que nous vous confions la mission d’identifier les personnes qui doivent être vaccinées en priorité et qui n’ont pas pu, pas su ou pas voulu se faire vacciner.

Le vaccin n’est pas obligatoire, et je le dis sans aucune ambiguïté.

Mais cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas expliquer et tenter de convaincre lorsqu’il existe des incompréhensions.

Grâce à votre connaissance des communes, vous êtes aujourd’hui les mieux placés pour identifier les plus vulnérables et aller à leur contact et leur donner les indications utiles pour se faire vacciner. »