Education

Vice-rectorat de Polynésie française

 

Le vice-rectorat de la Polynésie française est un service déconcentré du ministère de l’Éducation nationale et de la jeunesse et du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche. Représentant du ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse et de la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche sur le territoire, le vice-recteur est l’interlocuteur privilégié du ministre de l’Éducation de la Polynésie française.

Dans le cadre de l’autonomie accordée à la Polynésie française dans le domaine éducatif (loi organique du 27 février 2004), les services de l’État et du Pays ont conclu, pour 10 ans, une convention relative à l’éducation le 22 octobre 2016. Ce contrat organise la répartition des compétences et les modalités de fonctionnement entre les services de l’État et du Pays.

Les orientations éducatives et leur mise en œuvre (organisation des enseignements et répartition des moyens) relèvent de la compétence de la Polynésie française qui s’est engagée à respecter la mise en œuvre des cursus et des référentiels qui y mènent et les principales règles définies par le code de l’éducation.

Les domaines de compétence privilégiés du vice-rectorat

  • Le contrôle pédagogique sur les cursus et référentiels menant aux diplômes nationaux. Leur délivrance et leur certification relèvent en effet des compétences régaliennes de l’État.
  • Le contrôle pédagogique et l’aide aux enseignants.
  •  La gestion administrative et la rémunération des fonctionnaires de l’État affectés en Polynésie française, ainsi que le recrutement des agents non titulaires ; le ministre de l’Éducation nationale rémunère environ 6250 agents, ce qui en fait le premier employeur de la Polynésie française.
  • L’ordonnancement budgétaire des fonds d’État délégués au système éducatif :

Budget de 551,14 M€ : (65,7 milliards de Fcfp)

- 507,59 M€ de masse salariale enseignement public et privé (60,57 milliards de Fcfp)

- 9,20  M €de fonctionnement (1,10  milliards de Fcfp)

- 6,41M€  d’aides pour les bourses de l’enseignement supérieur (764,90  millions de Fcfp).

Dans le cadre de la loi organique relative aux lois de finances (LOLF), le vice-rectorat a renforcé ses missions d’expertise et de contrôle des moyens afin de garantir aux élèves polynésiens un système éducatif adapté à leurs be- soins dans le respect des orientations budgétaires fixées par le gouvernement central.

Missions et organisation

Le pôle pédagogique

Sous l’autorité du vice-recteur, dix inspecteurs d’académie-inspecteurs pédagogiques régionaux veillent à garantir le contenu des formations ainsi que le respect des cursus et des référentiels conduisant aux diplômes nationaux. Les inspecteurs ont ainsi à exercer une double tutelle pédagogique : l’une sur l’ensemble des personnels enseignants par le biais des inspections et évaluations individuelles, l’autre par leur expertise sur le respect des instructions officielles de l’Éducation nationale concernant les cursus diplômants. Les inspecteurs pédagogiques participent activement à la formation initiale et continue des personnels enseignants dans le cadre de la convention du 4 septembre 2015 relative à l’École supérieure du professorat et de l’éducation (ESPE) de la Polynésie française. Le suivi de la stratégie académique relative au numérique éducatif est défini par la délégation académique au numérique éducatif (DANE)

La direction des systèmes d’information (DSI)

La DSI a pour mission de construire et gérer l’ensemble des systèmes informatiques qui  irriguent le système éducatif de la Polynésie française (plus de 78000 élèves et 5000 professeurs des 1er et second degrés publics et privés). Elle assure le pilotage d’une architecture informatique de plus en plus conforme à celle des académies métropolitaines, permettant ainsi l’accès à toutes les applications nationales.  La DSI a contribué à l’adaptation en in- terne de l’application paie FENUA  déployée en Polynésie. Elle assure enfin un soutien tech- nique au profit de l’ensemble des services du vice rectorat ainsi qu’aux départements  informatiques  du territoire, aux écoles et établissements  d’enseignement du second degré. Elle participe, en tant que maîtrise d’œuvre, aux projets numériques de production de ressources éducatives en collaboration avec la dé- légation académique au numérique éducatif (DANE), la DGEE, l’INSPE  et  l’UPF.

La direction des ressources humaines (DRH) 

La DRH assure la rémunération des agents de l’État dépendant du vice-rectorat : enseignants exerçant dans les établissements des enseignements public et privé sous contrat avec l’État, personnels ingénieurs, administratifs, techniques, sociaux et de santé de l’enseigne- ment public. Plus de 6250 salaires sont versés mensuellement, représentant un total annuel de 499 millions d’euros, soit environ 59,5 mil- liards de Fcfp. La DRH assure également la gestion administrative, individuelle et collective des fonctionnaires de l’État. La DRH collabore étroitement avec les services de la Polynésie française afin que la gestion des personnels soit assurée dans le respect du statut général de la fonction publique de l’État tout en tenant compte des besoins propres à la Polynésie française (et du statut particulier du corps de l’État pour la Polynésie française).

La direction des affaires budgétaires et financières (DABF)

La DABF assure  la  gestion des crédits   destinés à couvrir les frais de déménagement et de transport des personnels de l’État ainsi que des dépenses de fonctionnement du vice-rectorat, qui représentent un budget annuel de  6,34 M€  de  crédits  de fonctionnement  (756,5 millions de Fcfp)

Elle assure le transfert des subventions de fonctionnement et des crédits pédagogiques au ministère territorial de l’Éducation pour un mon- tant  de 29,71 millions d’euros  au titre de la DGF.

 

Vice-recteur : Philippe LACOMBE

Coordonnées

Logo VR

Immeuble Vehiarii, 25 avenue Pierre Loti, Titioro
 BP 1632 - 98713 Papeete

Téléphone : +689 40478400

monvr.pf